Affaire Bettencourt: Eric Woerth dans une position «intenable»
Actualisé

Affaire BettencourtEric Woerth dans une position «intenable»

Le député socialiste de Corrèze François Hollande a estimé vendredi que «la position» du ministre du Travail était «intenable au plan moral, au plan politique et au plan humain».

François Hollande estime qu'Eric Woerth devrait lui-même se mettre en retrait, pour préparer sa défense»

François Hollande estime qu'Eric Woerth devrait lui-même se mettre en retrait, pour préparer sa défense»

Comme François Fillon et Nicolas Sarkozy n'ont pas eux-mêmes mis «fin à ce long feuilleton», «il devrait lui-même se mettre en retrait, pour préparer sa défense et le cas échéant revenir», a estimé François Hollande sur France Info.

«Qui peut imaginer s'il est encore dans cette situation qu'il restera au gouvernement? On lui fait subir une épreuve, mais on fait aussi subir une épreuve aux Français», a jugé l'ancien Premier secrétaire du PS. «Ce n'est pas agréable d'avoir ce feuilleton».

Jeudi soir, François Fillon a reçu Eric Woerth dans le cadre de la réforme des retraites et lui «redit toute sa confiance» dans cette «campagne de dénigrement inacceptable».

Et de marteler que «Eric Woerth mènera à son terme au Parlement cette réforme des retraites qu'il a entreprise».

Dans son communiqué, le Premier ministre note que «ce sera la tâche du ministre Eric Woerth de mener pour le gouvernement les débats au Parlement dans les semaines qui viennent». «Une réforme aussi importante pour notre système de protection sociale doit donner lieu à des débats de fond que personne ne peut esquiver». «Eric Woerth mènera à son terme au Parlement cette réforme des retraites qu'il a entreprise», conclut le chef du gouvernement. (ap)

Ton opinion