Actualisé 14.10.2018 à 15:28

FootballErik Hamren: «On peut battre la Suisse»

Le sélectionneur islandais croit son équipe capable de se venger du match aller, perdu 6-0 à Saint-Gall. Réponse lundi.

de
Timothée Guillemin, Reykjavik
Erik Hamren, sélectionneur suédois de l'Islande.

Erik Hamren, sélectionneur suédois de l'Islande.

Keystone

L'Islande n'a toujours pas gagné un match depuis janvier 2018 (un double succès face à l'Indonésie), mais elle va bien mieux. Jeudi soir, elle a obtenu un bon nul en amical en France (2-2), qui lui redonne beaucoup de confiance avant d'affronter la Suisse en Ligue des Nations lundi à Rekjavik.

«Notre situation est très compliquée dans ce groupe, en ayant perdu nos deux premiers matches avec un différentiel de buts de -9. Nous le savons, nous avons de grandes chances de terminer troisièmes», a cependant grincé Erik Hamren, sélectionneur suédois de l'Islande. La dernière place est synonyme de relégation en division B et les Islandais y semblent destinés, à moins de battre la Suisse lundi et d'aller chercher un bon résultat en Belgique en novembre. «Ce sera dur», a convenu Erik Hamren.

«En fait, nous voulons surtout préparer les qualifications pour l'Euro 2020, qui débuteront en mars. C'est à ce moment qu'il faudra être prêts et performants. Et en battant la Suisse ce lundi, nous pourrions améliorer notre ranking et être tête de série pour ces éliminatoires», a continué le boss.

«Nous pouvons battre la Suisse»

Battue 6-0 à l'aller à Saint-Gall, l'Islande veut sa revanche. «Nous avons beaucoup parlé de ce match, en commençant par ce que nous avons fait de bien. Sur ce point, c'est allé très vite. Ensuite, nous avons évoqué tout ce que nous avons fait de mal. Et là, ça a pris du temps», a souri le sélectionneur.

«Nous n'avons pas beaucoup d'entraînements ensemble, tout va très vite au niveau international, les rassemblements sont courts. Alors, on travaille aussi de manière théorique, on regarde de la vidéo, on essaie de s'améliorer. En Suisse, il nous a manqué beaucoup de choses. Il n'y avait pas assez de qualité de notre côté et nous n'avons pas été disciplinés», a grincé Erik Hamren, appuyé par Birkir Bjarnason. «Trop de joueurs n'ont pas été à leur niveau ce jour-là. Et on a sombré», a expliqué l'ancien joueur du FC Bâle, aujourd'hui à Aston Villa.

Mais depuis, l'Islande est allée faire un bon match à Guingamp face aux champions du monde. «Et en plus, nous avons pu rentrer directement après le match, en charter. Nous avons pu nous reposer et passer un vendredi parfait, pendant que la Suisse jouait en Belgique. Je pense que nous avons un avantage avec ce jour de récupération en plus. Je l'espère en tout cas. Si nous sommes à notre meilleur niveau lundi, nous pouvons battre la Suisse», a encore ajouté le sélectionneur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!