Espions du Net sous les verrous
Actualisé

Espions du Net sous les verrous

Une Cour de justice israélienne a condamné un couple d'Anglais pour avoir développé et vendu un cheval de Troie.

Ils écopent de 2 et 4 ans de prison ainsi que d'une amende de 354 000 euros. Si le mari avait développé le logiciel d'espionnage par jeu, son épouse s'était, elle, chargée de le commercialiser. Le logiciel malveillant était transmis par courriel ou par CD. Installé, il envoyait les documents dérobés sur un site FTP en permettant de prendre connaissance des activités de sociétés rivales.

Ton opinion