Essai de blé transgénique à Pully prolongé
Actualisé

Essai de blé transgénique à Pully prolongé

L'Office fédéral de l'environnement (OFEV) a prolongé le délai accordé à l'EPF de Zurich pour planter du blé génétiquement modifié à Pully (VD).

La plantation aurait dû avoir lieu ce printemps, mais un recours a été déposé devant le Tribunal administratif fédéral.

C'est pourquoi l'OFEV a accepté d'adapter l'autorisation accordée en septembre 2007. Celle-ci entrera en vigueur si le Tribunal administratif fédéral rejette le recours. Dès ce moment- là, l'EPF de Zurich aura trois ans pour réaliser son essai à Pully.

L'essai est une des deux plantations de blé transgénique qui doivent être réalisées dans le cadre du programme national de recherche PNR 59 «Utilités et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées». Le but de ces expériences est de tester en plein air la résistance à l'oïdium, un champignon répandu en Suisse.

Gros dégâts à Zurich

Il s'agit d'étudier la qualité de ce blé et ses effets sur l'environnement. Un recours a également été déposé contre l'essai réalisé à Zurich-Reckenholz. Contrairement au recours de Pully, celui-ci n'a pas d'effet suspensif.

L'essai zurichois a donc pu débuter comme prévu ce printemps. Le 13 juin dernier, un groupe de 35 personnes avait toutefois pénétré par effraction sur le site et saccagé le champ de blé transgénique. La police avait pu en arrêter cinq.

Les dégâts causés sont graves, selon les chercheurs. 254 des 336 parcelles de l'essai zurichois ont été partiellement ou entièrement détruites. De nombreuses investigations prévues ne pourront pas être réalisées cette année et ont dû être reportées à l'année prochaine. (ats)

Ton opinion