Tour de France: Et à la fin, c'est Peter Sagan qui gagne
Actualisé

Tour de FranceEt à la fin, c'est Peter Sagan qui gagne

Fabian Cancellara a failli s'offrir la 1re étape du Tour, dimanche. Pas de chance: dans sa roue attendait l'invincible Peter Sagan.

par
Oliver Dufour
Seraing
Le Slovaque a magnifiquement débuté sa première Grande Boucle.

Le Slovaque a magnifiquement débuté sa première Grande Boucle.

Voilà vingt ans, le footballeur anglais Gary Lineker avait rendu célèbre la citation: «Le football est un sport simple. Vingt-deux hommes poursuivent un ballon pendant 90 minutes et à la fin, ce sont les Allemands qui gagnent.» Une formule qui est mise à mal depuis l'époque, mais qu'on pourrait aisément adapter au cyclisme: «Le vélo est un sport simple. Un peloton de 200 coureurs roule toute une journée et à la fin, c'est Peter Sagan qui gagne.»

Cette année, après avoir gagné une étape au Tour d'Oman et à Tirreno-Adriatico, après avoir cannibalisé les Tours de Californie (5 succès) et de Suisse (4), le Slovaque s'attaque à sa première Grande Boucle. Avec une victoire d'emblée! Ce qui en fait, à 22 ans, le plus jeune coureur à triompher sur le Tour depuis 1993 et un certain... Lance Armstrong. Pourtant, des doutes étaient apparus la veille sur sa forme. Il avait concédé 24'' à Cancellara dans le «chrono», alors qu'il l'avait dominé il y a quelques semaines à Lugano. «Le parcours était alors plus technique, s'est défendu Sagan. Ici, c'était tout plat et tout droit, donc ma défaite est logique.»

Dimanche, Cancellara a manqué son coup de peu avec une ­attaque au sommet de la dernière difficulté. Mais son adversaire ne lui a laissé aucune chance dans le sprint. Le Slovaque a refusé de prendre les relais commandés par le Bernois. Il s'est plutôt collé dans sa roue, avant de placer un démarrage irrésistible. «On savait qu'il y avait un gars à surveiller: Fabian, a confié le vainqueur. Il a montré qu'il était en grande forme et très rapide. Mes coéquipiers ont fourni un effort considérable pour m'emmener au bout.» Le puncheur caresse le rêve de porter le maillot vert (classement par points) lors de l'arrivée finale à Paris. Encore quelques démonstrations du genre et il le réalisera.

La poisse poursuit Tony Martin

Fabian Cancellara s'est emparé du maillot jaune avec panache, samedi. Huit ans après avoir remporté son premier prologue du Tour à Liège, Fabian Cancellara a récidivé dans la Cité ardente. Il a ainsi égalé le record de la légende Bernard Hinault, vainqueur de cinq prologues dans les années 1980. «Spartacus» a devancé l'Anglais Bradley Wiggins, grand favori pour le général, et le Français Sylvain Chavanel.

Le colosse d'Ittigen a aussi profité de la crevaison de Tony Martin. A mi-parcours, le spécialiste allemand du «chrono» a roulé sur une brique de verre. Puis il a encore chuté dimanche, au départ de la première étape. Martin a terminé l'étape, mais a été emmené à l'hôpital dans la foulée. Blessé au poignet gauche, il décidera lundi matin s'il continue le Tour de France. Si la blessure est sérieuse, Cancellara risque d'être privé de son grand rival dans le contre-la-montre olympique du 1er août.

Le Bernois, lui, a fait le plein de confiance avec ses deux podiums du week-end. «J'espère rester en jaune une semaine, mais au moins jusqu'en France mardi», a-t-il martelé.

Classements

1re étape, Liège - Seraing, sur 198 km: 1. Peter Sagan (Liquigas) 4h58'19 (39,823 km/h). 2. Fabian Cancellara (S). 3. Edvald Boasson Hagen (No). 4. Philippe Gilbert (Be). 5. Bauke Mollema (PB). 6. Alejandro Valverde (Esp). 7. Robert Gesink (PB). 8. Daniel Martin (Irl). 9. Ryder Hesjedal (Can). 10. Dries Devenyns (Be).

11. Jurgen Van den Broeck (Be). 12. Sylvain Chavanel (Fr). 13. Simon Gerrans (Au). 14. Samuel Dumoulin (Fr). 15. Vincenzo Nibali (It). 16. Bradley Wiggins (GB). 17. Janez Brajkovic (Sln). 18. Nicolas Roche (Irl). 19. Pierre Rolland (Fr). 20. Cadel Evans (Aus).

Puis: 23. Michele Scarponi (It). 33. Tony Martin (All). 34. Fränk Schleck (Lux). 35. Andreas Klöden (All). 36. Ivan Basso (It). 44. Denis Menchov, tous même temps. 50. Michael Albasini (S) à 0'14. 54. Levi Leipheimer (EU) à 0'17. 128. Mark Cavendish (GB) à 2'07. 151. Michael Schär (S) à 3'01. 172. Alexandre Vinokourov à 3'41. 198 partants, tous classés.

Classement général: 1. Cancellara 5h05'32. 2. Wiggins à 0'07. 3. Chavanel, m.t. 4. Van Garderen à 0'10. 5. Boasson Hagen à 0'11. 6. Menchov à 0'13. 7. Gilbert, m.t. 8. Evans à 0'17. 9. Nibali à 0'18. 10. Hesjedal m.t..

11. Klöden à 0'19. 12. Mollema à 0'21. 13. Monfort à 0'22. 14. Brajkovic. 15. Christian Vandevelde (EU). 16. Rein Taaramae (Est), tous m.t. 17. Jean-Christophe Peraud (Fr) à 0'23. 18. Tony Martin. 19. Marco Marcato (It), tous deux m.t. 20. Vladimir Gusew (Rus) à 0'24.

Puis: 24. Sagan m.t. 29. Gesink à 0'26. 34. Basso à 0'29. 37. Albasini à 0'34. 39. Valverde à 0'35. 43. Scarponi à 0'37. 45. Schleck à 0'38. 54. Leipheimer à 0'45. 106. Cavendish à 2'30. 149. Schär à 3'30. 166. Vinokourov à 4'07.

«Peter Sagan a bien su cacher son jeu»

Fabian Cancellara, maillot jaune:

«Je suis content d’avoir pu reconnaître le final de l’étape mètre par mètre, 24 heures avant la course. Sagan m’avait pourtant assuré qu’il n’avait pas de bonnes sensations, avant la course. Peut-être que dans 8 ans, il vivra la même situation avec quelqu’un dans sa roue (rires). Mon premier but était la défense du maillot jaune. Mais quand vous roulez toute la journée sans qu’aucune autre équipe ne vous donne la main, la meilleure défense, c’est l’attaque!»

Ton opinion