09.10.2020 à 17:13

CyclismeEt de trois pour Arnaud Démare

Semaine parfaite pour le coureur français qui a remporté vendredi son 3e sprint en quatre jours sur le Tour d’Italie. A Brindisi, lors de la 7e étape, il a devancé Sagan et Matthews.

Le Français Arnaud Démare a réalisé le triplé sur le Tour d’Italie. Vendredi, il a remporté au sprint la 7e étape entre Matera et Brindisi. 

Le Français Arnaud Démare a réalisé le triplé sur le Tour d’Italie. Vendredi, il a remporté au sprint la 7e étape entre Matera et Brindisi.

KEYSTONE

Trois victoires: le champion de France Arnaud Démare (Groupama-FDJ) s’est imposé une nouvelle fois au sprint dans le Tour d’Italie cycliste, vendredi, à Brindisi, où il a enlevé la 7e étape du Giro bouclée à plus de 50 km/h de moyenne.

Démare a devancé nettement le Slovaque Peter Sagan et l’Australien Michael Matthews dans cette étape sans conséquence pour le classement général toujours conduit par le Portugais Joao Almeida (Deceuninck).

Le champion de France, âgé de 29 ans, a remporté son 13e succès de la saison, le total le plus élevé parmi les coureurs du WorldTour cette année.

Démare avait déjà gagné mardi à Villafranca Tirrena, par une très faible marge, puis beaucoup plus largement, jeudi à Matera, dans un sprint en montée.

Travail d’équipe payant

Cette fois, le Picard a conclu le travail du «train» de l’équipe Groupama-FDJ qui lui a emmené le sprint dans la longue ligne droite d’arrivée, plus de 1000 mètres.

Le parcours plane de 143 kilomètres menant de Matera à Brindisi s’est donc logiquement achevé par un sprint bien que le début de l’étape ait été animé en raison du vent qui a facilité les cassures.

Almeida s’est retrouvé à l’avant avec le Néerlandais Wilco Kelderman dans un groupe d’une trentaine d’unités. Le Danois Jakob Fuglsang et le Britannique Simon Yates, parmi les coureurs piégés, ont pu revenir par la suite.

Fuglsang au tapis

Plusieurs chutes, dont l’une a concerné Fuglsang, se sont produites en cours d’étape. Le regroupement général s’est opéré à 20 kilomètres de l’arrivée à Brindisi, le terme de la via Appia.

Samedi, la 8e étape, favorable aux baroudeurs, longe le bord de mer de Giovinazzo à Vieste, dans la presqu’île du Gargano, sur un parcours de 200 kilomètres tortueux et piégeux dans sa seconde moitié. Avec un petit «mur» à franchir à l’entrée des 10 derniers kilomètres.

(AFP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
1 commentaire
L'espace commentaires a été desactivé

montagnard

09.10.2020 à 17:30

je pense que si c'était Sagan qui avait dévié de sa trajectoire , il aurait était déclassé.Dans le vélos c'est les tricheurs qui gagne