Cyclisme - Et de trois pour Jakobsen sur la Vuelta
Publié

CyclismeEt de trois pour Jakobsen sur la Vuelta

Le Néerlandais de la Deceuninck – Quick-Step a remporté au sprint mardi la 16e étape du Tour d’Espagne à Santa Cruz de Bezana, le jour de son 25e anniversaire.

Fabio Jakobsen (au centre), mardi lors de sa troisième victoire d’étape sur la Vuelta 2021.

Fabio Jakobsen (au centre), mardi lors de sa troisième victoire d’étape sur la Vuelta 2021.

AFP

Fabio Jakobsen a décroché sa troisième victoire d’étape sur la Vuelta 2021, battant ainsi son record personnel de deux succès d’étapes en 2019.

Quatre jours après avoir été victime d’un problème mécanique à quelques hectomètres de la ligne à Villanueva de la Serena, où s’était imposé son coéquipier français Florian Sénéchal, le Néerlandais a cette fois-ci parfaitement été amené par son poisson-pilote attitré.

Des coéquipiers à son secours

Après une courte mais raide bosse, Jakobsen s’est retrouvé distancé à une minute du peloton à 50 kilomètres de la ligne, mais ses coéquipiers sont venus à son secours pour lui permettre de réintégrer le peloton et être dans la bagarre finale pour la victoire d’étape.

«Un jour d’anniversaire est toujours un beau jour, mais là, je suis sur un nuage»

Fabio Jakobsen, vainqueur le jour de son 25e anniversaire.

«Un jour d’anniversaire est toujours un beau jour, mais là, je suis sur un nuage. Mes coéquipiers m’ont ramené dans le peloton, et je gagne la course. C’est grâce à eux. La seule chose que je pouvais faire, c’était un sprint court, rapide. Mais ce sont eux qui ont fait tout le reste aujourd’hui (mardi). Je ne suis jamais confiant, mais je tente toujours ma chance, car si tu ne tentes pas, tu ne gagnes jamais», a soufflé le sprinteur de la formation Deceuninck – Quick-Step à l’arrivée.

Eiking reste en rouge

Au général, aucun changement: le Norvégien Odd Christian Eiking (Intermarché – Wanty-Gobert) commence la troisième et dernière semaine de course en tant que leader avec 54 secondes d’avance sur Guillaume Martin (Cofidis), et 1 minute et 36 secondes d’avance sur Primoz Roglic (Jumbo-Visma), troisième.

Cette étape plate, la dernière dédiée aux sprinteurs, planifiée au lendemain d’un jour de repos, a toutefois été agitée après seulement sept kilomètres de course: une chute dans le peloton a notamment affecté le Français de la Cofidis et 2e du général Guillaume Martin, mais aussi Enric Mas (Movistar), ou encore Giulio Ciccone (Trek-Segafredo), sans conséquence.

Cette chute a été fatale à Rudy Molard (Groupama-FDJ), qui est remonté sur son vélo mais qui a été contraint d’abandonner quelques kilomètres plus loin, après avoir cogné son genou contre les dents de son plateau.

Le retour de la montagne

Mercredi, le peloton va retrouver la montagne du nord du pays, avec une 17e étape en haute altitude qui comprend quatre cols répertoriés: une première bosse de 3e catégorie avec l’Altu de Hortigueru seulement 37 kilomètres après le départ, puis deux montées de la Collada Llomena (1re catégorie) avant une arrivée au sommet du somptueux décor des Lacs de Covadonga (hors catégorie), avec ses passages à 20%.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire