Actualisé

FootballEt la machine à buts s'est enrayée

Une fois n'est pas coutume, le FC Sion n'a pas rempli les filets adverses. Et face au FC Bâle (1-2), ça se paie cash.

par
Robin Carrel
Sion

A la sortie de cette défaite frustrante, il serait facile de mettre en avant l'éventuel penalty refusé à Sion pour une main dans les derniers instants. Il serait également chose aisée de pester à propos du hors-jeu supposé de Janko, auteur du but décisif à un petit quart d'heure de la fin de la rencontre. Un fait explique surtout le 8e revers en Super League encaissé de suite par les Valaisans contre Bâle dimanche: la troupe de Peter Zeidler n'e pas fait preuve d'un réalisme suffisant.

Des actions à la pelle, 21 tirs au but, 9 envois cadrés et un seul petit but au décompte final... Une telle période de vendanges interdit de penser à battre la meilleur équipe de Suisse. La gestion des coups de pieds arrêtés a interrogé aussi. Sierro et Carlitos, notamment, n'ont pas réussi à porter le danger sur ces phases statiques. Ces munitions sont précieuses. Ziegler l'a d'ailleurs rappelé en amenant le 1-1 de Karlen d'un coup de patte dont il a le secret.

Trop friable derrière

Le FC Sion avait marqué 23 buts lors de ses 6 dernières parties. L'unique réalisation passée à Vaclik n'a pas suffi, car les Valaisans sont plutôt friables défensivement, eux qui ont aussi encaissé également 13 buts sur cette période. Reste que le contenu de ce match devrait combler le coach Zeidler, même si les trois points n'étaient pas au bout de l'aventure. «On a mis beaucoup d'intensité, mais il nous a manqué le réalisme, a analysé Vincent Sierro. On a eu beaucoup d'occasions et on ne les a pas mises au fond. Eux par contre, c'est peut-être ça les grandes équipes, ils ont réussi à mettre leurs occasions au fond quand ils en ont eues.»

Après avoir connu un début de mandat idyllique du côté de Tourbillon, Peter Zeidler vient de voir les siens tomber deux fois d'affilée, à Berne contre les Young Boys (4-3) et à domicile contre Bâle (1-2). Pas de quoi tout remettre en question. «Tous les autres matches, on a mis beaucoup de goals, a confirmé Sierro. Aujourd'hui, on a eu moins de réussite, mais on se crée toujours beaucoup d'occasions et ça, c'est positif. Il faut continuer sur cette voie.»

Dimanche, les Valaisans ont réussi à mettre «l'ogre» bâlois dans ses petits souliers et ça, c'est bon pour le moral d'une équipe qui a changé de coach en début d'exercice. «Oui, mais au final, on revient à zéro point, a contré le jeune milieu de terrain. C'est un peu leur marque de fabrique. Même quand ils jouent mal, ils arrivent à gagner. C'est là qu'on doit s'améliorer.» Il reste deux parties au FC Sion pour ce faire, avant la trêve hivernale: à St-Gall la semaine prochaine et face à Lucerne le 11 décembre. Rien d'insurmontable.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!