Sport: Et la sportive la mieux payée de la planète est...
Actualisé

SportEt la sportive la mieux payée de la planète est...

Le magazine économique américain Forbes a publié lundi ses estimations sur les revenus dans le monde sportif féminin.

1 / 5
Numéro 1: Serena Williams, ici à Rome (Italie) le 12 mai 2016, est la sportive la mieux payée du monde cette année selon Forbes. Ses revenus totalisent 28,9 millions de dollars sur les douze derniers mois. (Mardi 7 juin 2016).

Numéro 1: Serena Williams, ici à Rome (Italie) le 12 mai 2016, est la sportive la mieux payée du monde cette année selon Forbes. Ses revenus totalisent 28,9 millions de dollars sur les douze derniers mois. (Mardi 7 juin 2016).

kein Anbieter
Numéro 2: Maria Sharapova, ici à Chicago (Etats-Unis) le 26 mai pour le lancement d'une nouvelle marque portant son nom. Première l'année dernière, elle décroche à cause de son contrôle positif antidopage qui a provoqué la rupture de plusieurs contrats de sponsors, comme Nike. Elle a tout de même accumulé 21,9 millions de dollars. (Mardi 7 juin 2016).

Numéro 2: Maria Sharapova, ici à Chicago (Etats-Unis) le 26 mai pour le lancement d'une nouvelle marque portant son nom. Première l'année dernière, elle décroche à cause de son contrôle positif antidopage qui a provoqué la rupture de plusieurs contrats de sponsors, comme Nike. Elle a tout de même accumulé 21,9 millions de dollars. (Mardi 7 juin 2016).

kein Anbieter
Numéro 3: Ronda Rousey, ici contre Holly Holm à Melbourne (Australie) le 15 novembre 2015. Véritable star aux Etats-Unis, la championne de Mixed Martial Art a gagné 14 millions de dollars cette année.

Numéro 3: Ronda Rousey, ici contre Holly Holm à Melbourne (Australie) le 15 novembre 2015. Véritable star aux Etats-Unis, la championne de Mixed Martial Art a gagné 14 millions de dollars cette année.

kein Anbieter

L'Américaine Serena Williams est devenue selon les estimations du magazine économique américain Forbes lundi la sportive la mieux payée de la planète, devant une autre joueuse de tennis, la Russe Maria Sharapova.

Williams, battue samedi en finale à Roland Garros à la surprise générale par l'Espagnole Garbine Muguruza, a amassé sur les douze derniers mois 28,9 millions de dollars (28 millions de francs) en primes de victoires et contrats publicitaires.

La N.1 mondiale a remporté dans sa carrière près de 78 millions de dollars (75,7 millions de francs) en primes de victoires, mais elle était jusque cette année dans l'ombre de Sharapova, qui n'a pourtant pas son palmarès mais qui est la coqueluche des publicitaires et des entreprises.

Contrôle antidopage positif

Mais la Russe a perdu plusieurs contrats de partenariat avec Nike, American Express, Porsche et TAG Heuer dès l'annonce de son contrôle antidopage positif au meldonium, un médicament apparu en janvier dernier sur la liste des produits prohibés par l'Agence mondiale antidopage.

Ces revenus ont baissé de huit millions de dollars sur un an pour s'établir à 21,9 millions sur les douze derniers mois. Sharapova qui est suspendue à titre provisoire et ne peut pas jouer depuis mars, occupait depuis onze années consécutives la première place du classement établi par Forbes.

L'Américaine Ronda Rousey, star de MMA, les arts martiaux mixtes très populaires aux Etats-Unis, occupe la 3e place de ce classement (13,6 millions de francs), juste devant sa compatriote Danica Patrick, pilote du Championnat automobile NASCAR (13,5 millions de francs). (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion