Test: Et si «Dark Souls» se passait durant la Révolution française?

Publié

TestEt si «Dark Souls» se passait durant la Révolution française?

Inspiré parle best-seller japonais, «Steelrising» rend hommage au Paris du XVIIIe siècle.

Alors que les légions d’automates de Louis XVI répriment la révolution dans le sang, on incarne Aegis, une de ces créatures mécaniques, qui entreprend de contrer la soif de destruction du monarque dans les méandres de la capitale.

Dans cette uchronie concoctée par un studio français, on est ainsi invité à visiter les quartiers les plus célèbres de la ville et à rencontrer des personnages emblématiques de l’histoire de France tout en pourfendant des pantins royaux. Comme dans «Dark Souls», on débloque petit à petit des points de contrôle permettant de convertir des points âprement gagnés en améliorations, afin de devenir toujours plus fort ou d’acquérir des compétences autorisant l’accès à des zones secrètes.

Sans égaler le level design génial des productions FromSoftware, «Steelrising» se rattrape avec son atmosphère soignée et sa direction artistique de haute volée malgré une technique un peu en retrait. Mais pas de quoi réfréner les fans de cette période historique avides de combats grisants. L’œuvre un peu trop scolaire et linéaire de Spiders ne restera pas dans les annales, mais offre une aventure soutenue sur une bonne vingtaine d’heures si l’on complète les quêtes annexes.

PC, PS5, Xbox. Spiders. Solo.

Âge Pegi: 12 ans.

***

(mmi)

Ton opinion