Genève: Et si l'hôpital cantonal était visé par des tirs?
Actualisé

GenèveEt si l'hôpital cantonal était visé par des tirs?

Une campagne contre les attaques dont les hôpitaux sont victimes lors de conflits a débuté aux HUG. Le bâtiment principal a été virtuellement détruit lundi soir.

par
leo
1 / 5
Une projection sur la façade du bâtiment principal des HUG figurait les dégâts que peut causer un bombardement.

Une projection sur la façade du bâtiment principal des HUG figurait les dégâts que peut causer un bombardement.

Keystone/Salvatore di Nolfi
Keystone/Salvatore di Nolfi
P

P

Keystone/Salvatore di Nolfi

Une quarantaine de tués, des patients brûlés vifs dans leur lit et, un an après, un million de personnes privées de soins médicaux de qualité. Le bombardement d'un hôpital afghan dans la nuit du 3 octobre 2015 a inspiré à l'organisation Médecins sans frontières (MSF) une exposition qui se tient depuis lundi et pendant une semaine aux HUG.

L'événement, intitulé #NotATarget, a pour but de mettre en lumière les agressions répétées contre les établissements de santé en zone de conflits et plus généralement l'aide humanitaire.

«Ces attaques ne doivent pas être considérées comme normales ni justifiables», relève MSF. Une campagne itinérante prendra ensuite le relais de l'expo. Elle passera par les grands centres hospitaliers et médicaux de Suisse.

La vidéo de la manifestation:

Ton opinion