Et si la politique pensait enfin aux jeunes?
Actualisé

Et si la politique pensait enfin aux jeunes?

Des associations de jeunesse et des personnalités lancent aujourd'hui un «Manifeste pour une loi-cadre sur l'enfance et la jeunesse».

«En Suisse, il y a 26 manières de se préoccuper des jeunes, de Schaffhouse, où pratiquement rien n'existe, à Genève, qui consacre des millions à l'aide à la jeunesse précarisée», explique le président de la Commission fédérale pour l'enfance et la jeunesse, Pierre Maudet. L'idée du manifeste consiste aussi à favoriser les échanges entre les cantons.

«Il existe toute une série d'initiatives éparpillées, mais elles restent souvent ignorées du reste de la Suisse», ajoute M. Maudet. Les promoteurs du manifeste voudraient enfin que les jeunes soient davantage incités à participer à la politique et aux prises de décisions.

(ert)

Ton opinion