Bienne: Et si on recyclait son animal de compagnie?

Actualisé

BienneEt si on recyclait son animal de compagnie?

La volonté de bien faire avec une traduction française joue un mauvais tour à un restaurant qui a traduit «bouteilles en PET» par «bouteilles d'animaux».

par
vdé
Dans ce restaurant d'Orpond, près de Bienne, le terme "PET" a été traduit par "Animaux", à la suite d'une confusion avec le terme anglais "pet" désignant les animaux de compagnie.

Dans ce restaurant d'Orpond, près de Bienne, le terme "PET" a été traduit par "Animaux", à la suite d'une confusion avec le terme anglais "pet" désignant les animaux de compagnie.

Leser-Reporter/DR

«C'est presque drôle, non?», réagit Virginie Borel, déléguée du Forum du bilinguisme, à Bienne. Dans une cantine, lors des courses des 100 km de Bienne du 7 au 9 juin, les «bouteilles en PET» sont devenues des «bouteilles d'animaux». «C'est une traduction trilingue!», s'amuse-t-elle. Car en anglais, «pet» signifie «animal de compagnie».

Le traiteur en question n'est pas basé à Bienne, mais à Orpond. Contrairement à sa grande voisine Bienne, la commune d'Orpond (Orpund en allemand) n'est pas officiellement bilingue, il n'y a donc pas d'obligation de traduction dans les lieux publics, dont certains se contentent de l'allemand.

Mais cette photo d'une lectrice de «20 minutes» ne devrait pas échapper à son représentant au Conseil des affaires francophones. D'autant plus que l'événement avait lieu sur la commune de Bienne, en face du Palais des Congrès.

Ton opinion