Actualisé 09.06.2011 à 05:15

Pause café

Et si on s'offrait un dîner dans un musée?

Souvent branchés, les bistrots cachés dans les institutions artistiques valent l'échappée. Même sans ticket d'entrée!

de
Stéphanie Billeter

Fini les ambiances cantine que l'on hésitait à fréquenter – à moins de mourir de faim – entre deux salles d'œuvres d'art. Désormais, les restaurants (ne les appelez plus cafétérias!) des musées méritent le détour, souvent au même titre qu'un Picasso ou un Hopper.

«Depuis mon arrivée l'an dernier, j'avais envie de créer un café», souligne Sam Stourdzé, directeur du Musée de l'Elysée, à Lau­sanne. Voilà son désir devenu réalité. Le Café-Librairie Elise, conçu par l'architecte Jean-Gilles Décosterd, a été inauguré mardi. Sans grande restauration, l'Elise permet de profiter d'une pause dans un espace qui rappelle l'exposition en cours.

En effet, ces lieux s'accordent de plus en plus avec le thème et la conception de l'établissement. A Chicago, l'architecte Renzo Piano n'a pas oublié d'associer un restaurant (à son nom!) à la nou­velle aile qu'il a conçue en 2009 pour l'Art Institute. De son côté, le Guggenheim de Bilbao (E) vient d'inaugurer son Bistro, tenu par un chef réputé. En Suisse, les restaurants des musées sont des havres de paix propices au bon goût (lire ci-contre). Un bémol, la Fondation Gianadda qui conserve son allure de cafétéria. Certains diront que cela a son charme...

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!