Eté pourri: pas assez de haute pression
Actualisé

Eté pourri: pas assez de haute pression

A peine le soleil fait-il son apparition que le lendemain il flotte de nouveau à tout rompre: mais quel est le problème avec l'été ?

Et surtout: quand donc va-t-il revenir ? Interview avec le météorologue Felix Baum.

Des trombes d'eau le week-end dernier et à peine après une courte pause ensoleillée il pleut à nouveau: faut-il s'attendre à ce que perpétuel changement de temps se poursuive la semaine prochaine ? « 20 minutes online » a posé la question à Felix Baum, spécialiste chez Meteonews.

«20 minutes online»: Qu'est-ce qui ne colle pas avec notre été ?

Felix Baum: Il bafouille, c'est certain. Nous en sommes en manque de haute pression. L'anticyclone des Açores ne nous protège pas et la Scandinavie nous laisse également en rade. Pour cette raison, les dépressions en provenance de l'Islande et de la Mer du Nord peuvent sans arrêt parvenir jusqu'à nous.

Est-ce que l'été de cette année est exceptionnellement mauvais?

Non, le temps cet été n'a absolument rien d'exceptionnel. Si on exclut les dix derniers jours, il se situe dans la moyenne. On ne peut pas prendre comme référence l'été particulier de 2003. Cependant il est vrai que cette année les hautes et basses pressions alternent de manière extrêmement rapide. On peut le voir par les noms choisis pour appeler les dépressions actuelles : Xandra et Yvonne. Nous en sommes déjà arrivés à l'avant-dernière lettre de l'alphabet, ce qui en soit est effectivement inhabituel.

A quoi peut-on s'attendre pour ces prochains jours?

Vendredi sera partiellement ensoleillé. Mais la tendance est à la hausse et il fera grand beau samedi. Une nouvelle dépression atteindra la Suisse dimanche: le temps sera nuageux, avec des pluies intermittentes, accompagnées d'un front froid. Une nouvelle zone de haute pression montrera toutefois le bout de son nez dès le début de la semaine prochaine et elle promet d'être d'assez longue durée.

Olaf Kunz /mam

Ton opinion