Actualisé 24.06.2019 à 16:49

Môtiers (NE)

Etel prononce 39 licenciements au lieu de 60

La firme électronique licenciera moins que prévu initialement. Cela est dû à des départs volontaires et des réductions de travail.

L'ampleur de la restructuration demeure toutefois la même.

L'ampleur de la restructuration demeure toutefois la même.

Google Street View

Etel coupera un peu moins que prévu dans ses effectifs pour répondre à de mauvaises affaires. La société d'électronique de Môtiers (NE) licencie finalement 39 personnes et enregistre 10 départs volontaires. Un nombre de 60 licenciements avait été articulé début juin.

L'ampleur de la restructuration demeure toutefois la même. La diminution du nombre de personnes licenciées s'explique, outre les départs volontaires, par des réductions de temps de travail et des baisses de coûts de fonctionnement au sein de l'entreprise du Val-de-Travers, selon un communiqué publié lundi.

Etel, qui emploie 300 personnes à Môtiers et six à Bienne, parle de discussions «fructueuses» au sein de la commission du personnel. Un plan social est par ailleurs mis en oeuvre. Présentes depuis des mois, les difficultés trouvent leur origine notamment dans la faible demande provenant de la téléphonie mobile.

L'entreprise, qui appartient au groupe allemand Heidenhain depuis une vingtaine d'années, invoque en particulier une surcapacité des mémoires et des téléphones intelligents (smartphones). Considérée comme un fleuron, elle est active mondialement dans le domaine des robots de fabrication des puces électroniques et de la machine-outil. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!