Conflit israélo-palestinien - Etihad Airways suspend ses vols d’Abu Dhabi à Israël
Publié

Conflit israélo-palestinienEtihad Airways suspend ses vols d’Abu Dhabi à Israël

La compagnie aérienne a annoncé jeudi avoir interrompu ses liaisons entre l’émirat et Tel-Aviv en raison des frappes que s’échangent Gaza et l’État hébreu.

Etihad Airways avait inauguré sa ligne d’Abu Dhabi à Tel-Aviv en avril dans le cadre du premier réchauffement public des relations entre Israël et un pays du Golfe.

Etihad Airways avait inauguré sa ligne d’Abu Dhabi à Tel-Aviv en avril dans le cadre du premier réchauffement public des relations entre Israël et un pays du Golfe.

AFP

La compagnie émiratie Etihad Airways a suspendu ses vols entre Abu Dhabi et Tel-Aviv en raison des frappes meurtrières échangées entre Israël et Gaza, peu après le lancement de cette liaison aérienne dans le cadre d’une normalisation des relations israélo-émiraties.

L’armée de l’État hébreu pilonne depuis une semaine la bande de Gaza, où des groupes armés, dont le Hamas au pouvoir, ont tiré des roquettes vers Israël, les échanges ayant fait plus de 200 morts, en quasi-totalité des Palestiniens.

«Etihad Airways a temporairement suspendu ses services passagers vers Tel-Aviv en raison du conflit en cours», a annoncé dans un communiqué la compagnie aérienne basée à Abu Dhabi, capitale des Émirats arabes unis.

«La sécurité de nos passagers et de notre équipage est notre priorité numéro un», a-t-elle expliqué, ajoutant que les vols prévus mercredi avaient été «annulés». «Etihad surveille la situation en Israël et reste en contact étroit avec les autorités», a ajouté la compagnie.

La semaine dernière, des vols à destination de l’aéroport international Ben Gourion de Tel-Aviv avaient été déroutés vers l’aéroport Ramon, près d’Eilat, dans le sud du pays.

Ligne ouverte en avril 2021

En avril, Etihad Airways a lancé ses premiers vols réguliers entre Abu Dhabi et Tel-Aviv, dans le cadre du premier réchauffement public des relations entre Israël et un pays du Golfe.

Emirates Airlines et Fly Dubaï, les compagnies de Dubaï – un des sept membres de la fédération des Émirats – n’ont pas annoncé leur intention de suspendre leurs vols vers Israël.

Depuis le 10 mai, 200 Palestiniens ont été tués dans la bande de Gaza, enclave palestinienne sous blocus israélien, dont au moins 59 enfants, et plus de 1300 blessés.

En Israël, dix personnes ont été tuées, dont un enfant, et 294 blessées après des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza.

(AFP)

Ton opinion