Etats-Unis : Etre fan de «Friends» n'est pas sans risque
Actualisé

Etats-Unis Etre fan de «Friends» n'est pas sans risque

La boîte de production de «Friends» traque ceux qui téléchargent la célèbre sitcom de manière illégale.

par
mja

«Friends» résumé en 236 secondes.

Le dernier épisode a été diffusé en 2005. Pourtant, dix années après que les héros de «Friends» ont tiré leur révérence, la sitcom continue de passionner les «sériephiles». Il n'est donc pas étonnant que les dix saisons circulent un peu partout, tant sur les plateformes légales que sur les illégales. Sauf que ceux qui choisissent la méthode défendue doivent aujourd'hui rendre des comptes.

Le site torrentfreak.com a dévoilé le contenu d'une lettre que la Warner Bros. (WB), la société de production de «Friends», envoie à chaque internaute américain qui télécharge illégalement un épisode. «Votre adresse IP a été utilisée pour télécharger un contenu protégé par copyright», y est-il écrit. Bien qu'elle apprécie le fait que ses productions aient autant de fans, elle n'accepte pas qu'elles soient partagées sans qu'aucun profit ne soit généré.

20 dollars d'amende

Pour stopper la chose, la boîte a fait appel à l'organisme Rightscorp, dont la mission est de localiser les internautes tricheurs. Ensuite, elle a demandé aux utilisateurs de payer 20 dollars (18 fr. 50) s'ils ne voulaient pas que l'affaire aille plus loin: «Le dommage causé à Warner Bros à la suite de votre conduite excède substantiellement les 20 dollars, mais dans le but de faire cesser votre infraction de manière permanente, WB est prêt à vous faire cette offre d'arrangement à l'amiable.»

De quoi énerver bon nombre de fans, qui évoquent par ailleurs des cas de harcèlement et des abus de la part de Rightscorp.

Ton opinion