Amanda Seyfried: «Être maman a changé toutes mes priorités»
Publié

Amanda Seyfried«Être maman a changé toutes mes priorités»

L’actrice Amanda Seyfried a dû complètement réorganiser sa vie depuis qu’elle a deux enfants en bas âge.

par
Henry Arnaud, Los Angeles
Amanda Seyfried est à l’affiche du film «Mank», retraçant la vie du scénariste américain Herman J. Mankiewicz, sur Netflix.

Amanda Seyfried est à l’affiche du film «Mank», retraçant la vie du scénariste américain Herman J. Mankiewicz, sur Netflix.

AFP

À la surprise générale, l’actrice de 34 ans a accouché de son deuxième enfant en septembre 2020. Surprise, car Amanda Seyfried a réussi à garder le secret jusqu’au lendemain de la naissance de son bébé. La star américaine est à l’affiche de «Mank», réalisé par David Fincher, disponible sur Netflix.

Vous avez gardé votre grossesse secrète jusqu’à la naissance de votre fils Thomas. Pourquoi?

Ma seconde grossesse a été difficile. Je suis tombée enceinte en plein milieu de la production de «Mank» et j’étais en permanence malade dans les premières semaines. Ce n’est pas simple d’être sur un tournage et d’avoir à courir dans sa loge parce qu’on a des nausées alors qu’on a besoin de vous pour le film. Ensuite, j’ai passé les cinq derniers mois de ma grossesse avec la pandémie qui a tout compliqué. Ma chance est de vivre dans une ferme, loin de tout et donc de la foule. L’accouchement, en septembre dernier, a aussi été tristement différent pour mon second enfant, car nous étions en pleine épidémie du Covid, avec toutes les restrictions et les précautions nécessaires. Heureusement, ma sage-femme est une amie proche et nous avons réussi à nous organiser pour que ma mère soit présente à l’accouchement, ainsi que mon mari (ndlr: L’acteur Thomas Sadoski qu’elle a épousé en 2017).

Comment sorganise votre vie dans votre ferme dans l’État de New York?

Je suis incapable de rester sans rien faire. Pendant ma grossesse, je me suis découvert de nouvelles passions. J’ai appris le crochet, la broderie, la couture… Je me suis même lancée dans la technique du matelassage pour faire des patchworks. Par contre depuis que notre second bébé est là, je n’ai plus une seconde à moi. Être maman a changé toutes mes priorités.

Comment se passe votre quotidien entre votre fille de 3 ans, Nina, et son petit frère?

Il y a des moments magiques entre eux. Tout le monde m’avait prévenue, mais avoir deux enfants n’a rien à voir avec un seul (rire). C’est formidable d’être mère, mais je commence juste à apprendre l’art du jonglage avec deux petits en bas âge. Vivre dans une ferme a aussi des avantages comme la nature et l’anonymat, mais avec deux enfants tout change. Avant, je m’occupais des tâches du matin avec les animaux. Là, c’est beaucoup plus compliqué avec deux jeunes enfants. Et il faut surveiller les poules et les canards, qu’ils ne soient pas trop près d’eux (rire). Je m’attendais aux responsabilités en devenant mère, mais à cela s’ajoute la vie des animaux qui ont besoin de nous.

Ton opinion

16 commentaires