Témoignage: «Etre tuteur, c'est une grosse tuile»
Actualisé

Témoignage«Etre tuteur, c'est une grosse tuile»

Alors que des députés critiquent les tutelles imposées, un jeune témoigne du stress que la fonction procure.

par
Sébastien Jost

«Cela faisait à peine deux ans que j'avais quitté le cocon familial lorsque j'ai été désigné tuteur par la justice de paix, témoigne Patrick J.. C'est une grosse tuile qui m'est tombée dessus.»

En 2007, à l'âge de 28 ans, ce jeune Vaudois s'est retrouvé à devoir s'occuper d'une sexagénaire handicapée mentale. «On m'a dit que c'était un cas simple, se souvient le jeune informaticien. Au final j'ai dû gérer une succession et la vente d'une maison. Je n'avais aucune habitude de ce genre de choses et je n'ai pas reçu la moindre formation. Le stress a été énorme.»

Tuteur depuis trois ans, Patrick ne rêve que d'une chose: demander à être relevé de ses fonctions. «On peut le faire au bout de quatre ans. Vous ne savez pas à quel point je me réjouis d'ouvrir ma boîte aux lettres et d'y découvrir qu'il n'y a que du courrier pour moi.»

Patrick est loin d'être le seul Vaudois dans cette situation. Un phénomène qui ne laisse pas les députés insensibles. Mardi le Grand Conseil a renvoyé deux motions au Conseil d'Etat. Dans la première, Filip Uffer demandait que les cas lourds soient gérés dans un premier temps par des assistants sociaux. Le socialiste souhaitait aussi qu'une formation de base soit offerte aux personnes désignées. Son collègue de parti Jean-Christophe Schwaab s'est, lui, inquiété de l'opacité autour des critères de sélection des tuteurs. «C'est indigne d'un Etat de droit», a-t-il lancé.

Le gouvernement veut agir

Le gouvernement s’est dit pleinement conscient des problèmes engendrés par le système actuel des tutelles et curatelles imposées. Il va poursuivre les réformes d’ici à l’arrivée du nouveau droit fédéral en 2011-2012. Le conseiller d’Etat Philippe Leuba a tenu à rassurer les députés mardi. Après avoir renforcé de 13 postes l’Office du tuteur général l’an dernier, le gouvernement va présenter de nouvelles mesures pour améliorer la situation.

Ton opinion