Yverdon-les-Bains (VD): Etude d'un nouveau texte sur la mendicité

Actualisé

Yverdon-les-Bains (VD)Etude d'un nouveau texte sur la mendicité

La municipalité s'apprête à soumettre au Conseil communal un règlement révisé de police de la Ville. Il s'inspirerait du cadre légal qui prévaut à Lausanne.

par
fnt
photo: Kein Anbieter

Il serait une dizaine de mendiants roms à tendre la main régulièrement à Yverdon-les-Bains, selon la police du Nord vaudois, ainsi que quelques marginaux. Et depuis l'entrée en vigueur, en 2013, du nouveau règlement de police à Lausanne qui restreint les conditions pour pouvoir mendier, il n'y aurait pas eu de recrudescence dans la cité thermale.

La municipalité d'Yverdon a toutefois mis sous toit la révision de son règlement de police et s'apprête à le soumettre au Conseil communal, d'après le quotidien «24 heures», lundi. Un des volets sensibles concerne la mendicité. Ce projet ne l'interdirait pas (comme le souhaite l'UDC), mais s'inspirerait grandement des restrictions strictes en place à Lausanne. Pour le socialiste Pierre Dessemontet, cité dans «24 heures», il faudrait démontrer en quoi la quiétude des habitants d'Yverdon est mise en péril avant d'imaginer interdire de pouvoir tendre la main sur le domaine public.

Au niveau cantonal, les Vaudois seront sûrement appelés en 2016 à voter sur l'interdiction générale ou non de la mendicité, comme le demande une initiative de l'UDC qui avait requis le nombre de signatures requis en 2013. Le Conseil d'Etat, de son côté, planche actuellement sur un contre-projet sur le même thème.

Entré en vigueur en mai 2013, le nouveau règlement de police de Lausanne tolère la mendicité mais l'interdit à moins de 5 mètres d'une entrée de magasin ou d'un horodateur ou d'un distributeur d'argent. Ainsi qu'à l'intérieur des magasins, cinémas, théâtres, musées, administrations et établissements publics, dans des marchés, des églises, des cimetières, des parcs publics ou zones de jeux , ainsi que dans les transports publics. Les enfants n'ont pas le droit de mendier, même en présence d'un adulte.

Ton opinion