Bâle: Etudiante violée: les accusés introuvables
Actualisé

BâleEtudiante violée: les accusés introuvables

En été 2012, deux hommes auraient agressé une jeune femme dans un appartement de Bâle. Un des deux accusés aurait dû comparaître mercredi, mais il ne s'est pas présenté.

par
bro/ofu
La Bâloise a rencontré ses agresseurs présumés dans le club «Excalibar».

La Bâloise a rencontré ses agresseurs présumés dans le club «Excalibar».

N. V.* a fait la rencontre de deux hommes dans une boîte bâloise en août 2012. Après une soirée bien arrosée, un des deux l'a invitée dans son appartement. Là-bas, le trio a bu du whisky et a fumé plusieurs joints. Selon l'acte d'accusation, N. V. a été agressée au moment où elle voulait aller aux toilettes.

Un des hommes l'aurait suivie et l'aurait violée. L'étudiante de 23 ans aurait été blessée en essayant de se défendre. La jeune femme se serait ensuite endormie dans le salon de l'habitation. Le deuxième individu, présent ce soir-là, aurait profité de son état «comateux» pour abuser d'elle pendant son sommeil.

La Bâloise a porté plainte contre les deux hommes deux semaines après les faits. Le procès d'un des deux violeurs présumés aurait dû s'ouvrir mercredi. Mais l'accusé ne s'est pas présenté. «Nous ne savons pas s'il est toujours en Suisse. Il n'était pas à l'adresse qu'il nous a indiqué», confirme la présidente du Tribunal pénal, Susanne Nese. Selon elle, il recevra ces prochains jours un deuxième ordre de comparution. «Lorsque quelqu'un ne se présente pas, on fixe un deuxième rendez-vous. Si la personne ne s'y rend pas, alors le procès peut se faire sans elle.»

Quant au deuxième agresseur présumé, il aurait lui aussi disparu, affirme René Ernst du Tribunal des mesures de contraintes.

*Nom connu de la rédaction

Ton opinion