05.10.2020 à 18:56

TessinÉtudiants impliqués dans une bagarre à Locarno

Des lycéens zurichois se sont battus avec un demandeur d’asile qui a dû être hospitalisé. Plusieurs jeunes ont été interrogés par la police.

de
jbm
C’est dans la ville du lac Majeur que l’incident s’est produit.

C’est dans la ville du lac Majeur que l’incident s’est produit.

Istock

Plusieurs lycéens du quartier de Hottingen, à Zurich, sont impliqués dans une bagarre avec un requérant vendredi à Locarno, a révélé hier le «Tages-­Anzeiger». Les élèves étaient au Tessin depuis lundi pour un voyage scolaire. Les faits ont été révélés par un courriel envoyé aux parents par le recteur de l’établissement.
Le demandeur d’asile, qui a subi des blessures au visage, est toujours à l’hôpital, a précisé la police cantonale tessinoise dimanche. L’enquête devra déterminer combien de jeunes ont été impliqués, qui a déclenché la rixe et ce qui s’est passé. Les étudiants concernés ont été entendus par la police locarnaise et sont rentrés après les autres élèves du groupe.

Du jamais vu

«Nous sommes très préoccupés par cet incident, qui est contraire aux valeurs prônées par l’école, a écrit Daniel Zahno, directeur de l’établissement scolaire. Nous souhaitons un prompt rétablissement à la victime et apporterons notre soutien à l’enquête.»

L’Office cantonal des écoles et de la formation professionnelle a été informé. Le directeur indique ne pas avoir connaissance d’un incident comparable dans son établissement. Le collège de Hottingen accueille 800 élèves. L’établissement, qui abrite aussi une école de commerce et d’informatique, a attiré plusieurs fois l’attention pour la création de minientreprises.

Un précédent
L’incident rappelle le cas qui s’est déroulé en 2009 à Munich, où trois étudiants d’une école de Küsnacht (ZH) avaient battu des passants, au hasard, lors d’un voyage scolaire. Une des victimes avait subi des traumatismes à la tête. Les auteurs, âgés entre 15 et 17 ans, avaient écopé en Allemagne de peines fermes de prison. Un parallèle avec le cas tessinois est difficile à tirer, car on ne sait pas qui est à l’origine de l’agression ni pour quelle raison.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!