Actualisé 26.06.2008 à 11:56

EURO 2008: la bière a coulé à flots

Filiale du partenaire officiel de la compétition, le groupe Feldschlösschen a augmenté ses ventes de 20% par rapport à juin 2007. C'est mieux qu'espéré, grâce surtout aux Néerlandais.

«Nous sommes très satisfaits des ventes de bière effectuées pendant l'EURO et nous avons même dépassé nos ambitieux objectifs», déclare jeudi dans un communiqué Thomas Amstutz, CEO du groupe. Celui-ci estime l'impact de l'EURO sur son entreprise à plus de 5 millions de litres, y compris les promotions qui ont précédé la manifestation.

La moitié a été vendue dans les commerces de détail et l'autre dans la gastronomie et les projections publiques. Comme prévu, le sponsor Carlsberg a récupéré 30% des ventes supplémentaires et le groupe Feldschlösschen, y compris les marques régionales comme Cardinal, Warteck ou la Valaisanne, 70%.

«Formidables Néerlandais»

Selom Thomas Amstutz, deux raisons expliquent le bon résultat: «l'ambiance pacifique et colorée ainsi que l'enthousiasme formidable des Néerlandais». Ils ont plus que compensé le mauvais temps du début et l'élimination prématurée de l'équipe de Suisse, selon le CEO.

Ainsi la plus grosse livraison date du 21 juin, jour du quart de finale opposant les Pays-Bas à la Russie à Bâle. Deux cent mille litres de bière fraîche, soit 40 camions de 18 tonnes, ont été livrés dans les fanzones et restaurants bâlois.

Bières dissidentes

A noter que dans cette ville, la petite brasserie «Unser Bier» a trouvé la parade pour protester contre l'hégémonie des sponsors. Sa bière spéciale «Calrsbreg», qui joue sur la marque officielle de l'EURO 2008, «s'arrache», a affirmé à l'ATS Istvan Akos, délégué du conseil d'administration de l'entreprise. En tout, 30 000 bouteilles ont été remplies.

Idem pour l'autre petit brasseur bâlois Ueli Bier. Ses ventes du 1er semestre sont en hausse de 25 %, en grande partie grâce à l'EURO, a déclaré une porte-parole à l'ATS.

Sans alcool au stade

Feldschlösschen a produit et livré la bière pour les huit stades de l'EURO en Suisse et en Autriche. La consommation de bière sans alcool dans les stades s'est élevée à 2,2 décilitres par personne, soit 25% de plus qu'il y a quatre ans au Portugal.

Feldschlösschen a également ravitaillé les fanzones des huit villes hôtes, les 16 UBS Arena, une centaine de zones de projections publiques dans toute la Suisse en plus de ses 25 000 clients habituels. Le groupe se félicite d'avoir fait face: le défi logistique a été relevé avec succès, écrit-il dans son communiqué.

Tous les points de vente ont été constamment approvisionnés en bière. Pendant l'EURO, le groupe a utilisé 48 véhicules de vente, 209 wagons frigorifiques, 750 refroidisseurs en continu et 1200 réfrigérateurs. Quelque 400 collaborateurs, dont une centaine de temporaires, étaient engagés. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!