EURO 2008: trafic aérien en augmentation

Actualisé

EURO 2008: trafic aérien en augmentation

Le trafic aérien en Suisse devrait connaître une hausse de 2 à 3% durant l'EURO 2008.

Quelque 780 atterrissages et décollages supplémentaires ont déjà été autorisés à Genève, Berne et Zurich. Un nombre qui augmentera encore d'ici mi-juin.

Ces 780 mouvements ont été communiqués à l'ATS par Erich Rindlisbacher de la société Slot Coordination Switzerland. Celle-ci gère de manière indépendante les crénaux horaires, décollages et atterrissages en Suisse, sur mandat des aéroports et des compagnies aériennes.

La gestion des vols à destination et au départ de l'EuroAirport de Bâle-Mulhouse relève par contre de la société française Cohor. Mais selon la porte-parole de l'aéroport, Vivienne Gaskell, ce ne sont pas moins de 25 000 passagers supplémentaires en arrivée et autant en départ qui sont attendus durant l'EURO 2008. Ce qui représente quelque 300 mouvements.

A Genève, ce sont 95 vols supplémentaires qui sont pour l'instant prévus, soit 190 mouvements, indique le porte-parole de l'aéroport Philippe Roy. Cela représente quelque 30 000 passagers en plus, qui transiteront essentiellement par le terminal charters.

Au total, ce sont donc au moins 1000 décollages et atterrissages en plus qui seront effecutés sur les aéroports nationaux de Genève, Bâle et Zurich ainsi que sur l'aéroport régional de Berne-Belp durant le Championnat d'Europe de football. Ce qui représente, en comparaison avec le mois de juin 2007, une hausse d'environ 2%.

Encore plus de vols

Le nombre total de mouvements va toutefois encore augmenter. Slot Coordination Switzerland n'a en effet pour l'instant que traité les vols liés aux matches de groupe puisque les compagnies ont jusqu'à la mi-juin pour déposer leurs demandes de vol en vue des quart et des demi-finales. Selon M. Rindlisbacher, des demandes à court terme seront encore en outre établies dans le secteur «General Aviation» et celui des vols «taxis» et privés.

Skyguide, la société responsable de la navigation aérienne en Suisse, estime pour sa part qu'elle devra contrôler 2000 vols supplémentaires au cours du mois de juin. Sur une moyenne l'an passé de quelque 100 000 vols mensuels, cela représente également une hausse de 2%.

Renforts

Du côté des aéroports, on estime pouvoir surmonter sans trop de problèmes cet afflux de passagers-supporters. A Berne-Belp, par exemple, des anciens employés seront appelés en renfort tandis que d'autre augmenteront temporairement leur pensum.

Le surplus de vols permettra certes aux aéroports de gagner plus d'argent, mais l'EURO 2008 ne constitue certainement pas une poule aux oeufs d'or en raison de l'investissement «énorme» qui en résulte, note Heinz Kafader, responsable des services au sol à l'aéroport de Berne-Belp.

A Genève, M. Roy s'attend à un petit bénéfice. Le chiffre d'affaires des restaurants et magasins va à coup sûr augmenter mais cela compensera les dépenses supplémentaires engendrées par les vols de nuit, déclare pour sa part la porte-parole de l'aéroport de Zurich Sonja Zöchling.

Vols de nuit

Le Conseil fédéral a en effet exceptionnellement autorisé la semaine dernière les décollages d'avions remplis de supporters jusqu'à 02h00 du matin après les matches. Aucun vol VIP ne sera en revanche permis en dehors des heures normales d'exploitation des aéroports.

Quant aux déplacements entre les stades et les aéroports, ils sont, dans la plupart des cas, organisés par les agences de voyages qui proposent aux supporters des offres comprenant le vol et le transfert, selon M. Kafader. (ats)

Ton opinion