France/Grande-Bretagne: Eurostar confirme la reprise d'un trafic «très limité»
Actualisé

France/Grande-BretagneEurostar confirme la reprise d'un trafic «très limité»

La compagnie ferroviaire Eurostar a confirmé lundi soir la reprise d'un service «très limité» à partir de mardi matin. Mais seulement pour les passagers en possession d'un billet «pour un voyage initialement prévu» samedi ou dimanche dernier.

«Eurostar reprendra un service très limité à partir de demain mardi 22 décembre. Les trains circuleront entre 7h30 et 18h00» (8h30 et 19h00, indique la compagnie sur son site internet.

«Vous pourrez voyager ... uniquement si vous êtes en possession d'un billet pour un voyage initialement prévu le samedi 19 ou le dimanche 20 décembre», ajoute Eurostar.

Un porte-parole d'Eurostar à Londres a confirmé que la reprise du trafic concernerait «les deux tiers» de la circulation normale, soit «26.000 passagers». La reprise du trafic concernera toutes les destinations normalement desservies par la société, a-t-il ajouté.

Recommandations

Eurostar continue cependant à «recommander vivement d'échanger» les réservations pour une date ultérieure ou de demander le remboursement des billets si le voyage «n'est pas indispensable».

La compagnie «déconseille» de plus aux voyageurs «d'essayer d'emprunter d'autres modes de transport tels que le ferry ou Eurotunnel, ces compagnies de transport étant désormais complètes».

Interrogé sur la chaîne SkyNews, le directeur général d'Eurostar Richard Brown a confirmé qu'il faudrait attendre «après Noël» pour voir un retour à un «service normal».

Evoquant la panne survenue dans le tunnel sous la Manche dans la nuit de vendredi à samedi, M. Brown a estimé qu'il s'était agi d'un «test que nos trains n'avaient pas passé avec succès». «Il faut voir comment les modifier à l'avenir», a-t-il ajouté.

Le trafic des Eurostar, qui circulent dans le tunnel sous la Manche entre Londres et la France ou la Belgique, est interrompu en raison des intempéries depuis la nuit de vendredi à samedi: quelque 2.000 passagers étaient restés piégés dans le tunnel, pour certains pendant plus de 17 heures.

Au total 75.000 personnes avaient réservé un billet Eurostar pour les trois jours d'interruption (ats/ap)

Ton opinion