Eva: «J'aime Bill Clinton!»
Actualisé

Eva: «J'aime Bill Clinton!»

Dans le thriller «The Sentinel», la belle de «Desperate Housewives» Eva Longoria joue les espions pour déjouer un attentat contre le président américain.

– Qu'est-ce qui est le plus sexy entre le sport et la politique?

– (Rires.) Le sport, je suis plus à l'aise avec ce sujet.

– Comme dans le film, pourriez-vous sacrifier votre vie pour quelqu'un comme le président américain?

– Non, pas pour le président actuel. Pour Bill Clinton, je l'aurais fait. Il a réalisé de grandes réformes. Je le considère comme un membre de ma famille.

– Comment votre famille vit-elle votre carrière de star?

– Ils restent superbement normaux. Cela me donne un appui dans la vie. Et, pour le moment, ils n'ont pas encore été accablés par les photographies prises par les paparazzi.

– Que retenez-vous de la presse à scandale?

– Rien, je les ignore. Auparavant, les stars existaient sans ragots. Depuis que je suis connue, il a dû y avoir dix ragots inventés. Et tous doivent écrire quelque chose malgré tout. C'est déplacé!

– Pourquoi avoir tourné «The Sentinel»?

– Grâce à Michael Douglas. Je suis une grande fan depuis longtemps. Il a vu «Desperate Housewives» et m'a appelée. Bien que je ne comptabilise pas le même nombre de films que Gabrielle Solis, j'ai été retenue.

Propos recueillis par Mohan Mani

«The Sentinel», au cinéma en Suisse dès le 15 juin

Ton opinion