Afghanistan - Evacuations de Kaboul: vol charter suisse pour l’Ouzbékistan
Publié

AfghanistanÉvacuations de Kaboul: vol charter suisse pour l’Ouzbékistan

Un avion de Swiss a décollé lundi de Zurich pour le compte du DFAE à destination de Tachkent. Il doit ramener en Europe 300 personnes évacuées de Kaboul.

Des personnes évacuées de Kaboul débarquent d’un avion militaire allemand sur le tarmac de Tachkent. Pour libérer de la place, la Suisse va ramener en Europe quelque 300 migrants avec un charter de Swiss.

Des personnes évacuées de Kaboul débarquent d’un avion militaire allemand sur le tarmac de Tachkent. Pour libérer de la place, la Suisse va ramener en Europe quelque 300 migrants avec un charter de Swiss.

AFP

La Suisse soutient le pont aérien qui permet à la population de fuir l’Afghanistan, annonce Berne dans un communiqué. En effet, un avion de la compagnie Swiss a décollé lundi à 10h30 de Zurich pour le compte du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Il doit atterrir dans la capitale ouzbèke Tachkent. Ce vol, d’abord annoncé samedi puis repoussé en raison de la situation tendue à Kaboul, doit ramener en Suisse quelque 300 personnes évacuées de la capitale afghane.

Berne explique que l’aéroport de Tachkent a besoin de place pour accueillir les nouveaux avions militaires américains en provenance de Kaboul. Ce qui signifie qu’il faut faire partir rapidement les réfugiés acheminés jusqu’ici dans la capitale ouzbèke. «Avec le vol charter de Swiss, la Suisse apporte ainsi une contribution concrète aux efforts d’évacuation de la communauté internationale», explique le DFAE.

Plus de 100 Suisses et employés afghans évacués

Le Département d’Ignazio Cassis annonce également qu’une centaine de personnes ayant des liens avec la Suisse ont été évacuées de Kaboul par avion. Pour la première fois, les employés locaux du bureau de coopération de la DDC et leurs familles ont également pu pénétrer dans l’aéroport de Kaboul hier, dimanche. Environ 70 personnes sont concernées. Ils ont déjà été transportés par avion à Tachkent par les forces armées allemandes et attendent maintenant leur vol de retour vers la Suisse.

En outre, 30 personnes ayant un rapport avec la Suisse ont pu être transportées par avion jusqu’ici. En tout, c’est donc une centaine de personnes qui ont pu être évacuées d’Afghanistan, précise le DFAE. La Suisse travaille d’arrache-pied pour que davantage de personnes puissent quitter Kaboul, précise encore Berne.

Matériel de secours pour l’Ouzbékistan

Huit membres du Corps suisse d’aide humanitaire du DFAE sont également à bord du charter suisse, souligne Berne. Deux médecins accompagneront les personnes évacuées lors du vol de retour vers la Suisse. Les autres membres viendront renforcer l’équipe à Tachkent. Le vol sera également accompagné de huit employés de l’Office fédéral de la police (FedPol). Ils seront responsables de la sécurité à bord.

À noter enfin que l’avion affrété par la Suisse apportera également à Tachkent du matériel de protection contre le Covid-19. Quelque 1,3 million de masques médicaux seront ainsi fournis par la pharmacie de l’armée. Ils seront remis aux autorités ouzbèkes lors d’une petite cérémonie.

Les évacuations à risque se poursuivent à Kaboul

Aéroport de Kaboul congestionné, menaces sur la sécurité, des morts dans le chaos… des milliers de personnes tentent toujours lundi de fuir au péril de leur vie l’Afghanistan où les talibans ont repris le pouvoir, tandis que les opérations d’évacuation par des pays étrangers se poursuivent dans des conditions difficiles. Plusieurs civils ont péri dans les scènes de panique et de désespoir qui se succèdent à l’aéroport de la capitale, seule porte de sortie du pays, depuis le retour au pouvoir des talibans le 15 août.

Le Royaume-Uni compte plaider mardi auprès des États-Unis, lors d’un sommet virtuel du G7 consacré à l’Afghanistan, une prolongation des opérations d’évacuation après le 31 août, date limite fixée par Washington pour le retrait définitif de ses forces d’Afghanistan.

Face au chaos des évacuations, le président américain Joe Biden n’avait pas exclu mercredi de devoir maintenir des soldats américains à l’aéroport de Kaboul au-delà de cette date butoir. Les États-Unis ont réquisitionné les avions de plusieurs compagnies privées pour accélérer les efforts d’évacuation d’ici au 31 août. Depuis le 14 août, environ 25’100 personnes ont été évacuées d’Afghanistan à bord d’avions militaires américains et de pays alliés, selon la Maison-Blanche.

(cht/comm)

Ton opinion

18 commentaires