Fondateur de Snapchat - Evan Spiegel fait des dons de 100 millions en catimini
Publié

Fondateur de SnapchatEvan Spiegel fait des dons de 100 millions en catimini

Au cours de cette année, le fondateur de Snapchat a effectué des donations d’une valeur avoisinant les 100 millions de dollars sous forme d’actions Snap.

par
ofu
AFP

Evan Spiegel est l’un des plus jeunes milliardaires du monde. Durant la pandémie, la fortune nette du co-fondateur de Snapchat, âgé de 31 ans, s’est littéralement décuplée. Selon «Forbes», elle a passé de 1,9 milliard de dollars en avril 2020 à 13,8 milliards de dollars actuellement.

Ce soudain enrichissement a visiblement incité le trentenaire à faire des dons. Selon des informations de «Business Insider», le milliardaire a secrètement fait des dons sous forme d’actions Snap (la société-mère du réseau social) d’une valeur totale avoisinant les 100 millions de dollars. Ces donations ont été effectuées entre début mars et fin juin de cette année.

Art, formation et droits de l’homme

On ignore à qui ces actions ont été offertes. Snap n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet. Or «Business Insider» rappelle qu’Evan Spiegel et sa femme, le mannequin Miranda Kerr, sont connus pour leur engagement philanthropique, ciblé particulièrement sur les domaines de l’art, la formation et les droits de l’homme. L’été dernier, Evan Spiegel avait néanmoins affirmé qu’un engagement philanthropique de la part de milliardaires comme lui ne suffisait pas pour régler les problèmes fondamentaux. Selon lui, une augmentation des impôts pour les sociétés et les plus riches est inévitable pour mettre un terme aux inégalités sociétales (lire encadré).

Pour une hausse des impôts des plus riches

Faire des dons c’est bien, payer davantage d’impôts c’est encore mieux. C’est ce qu’a laissé sous-entendre l’an dernier le co-fondateur de Snapchat: «Les investissements dans l’avenir de notre pays, qui rendront service aux enfants de nos enfants, vont devenir de plus en plus cher. Il nous faut un système d’imposition plus progressiste et une hausse des impôts pour les sociétés. En d’autres termes: des gens comme moi paieront davantage d’impôts. Je crois que ça en vaut la peine si cela permet de créer une société qui soit bénéfique pour tous.» Et Evan Spiegel n’est pas le seul à partager cet avis. Le patron d’Amazon, Jeff Bezos, a affirmé en avril de cette année: «Nous soutenons une hausse de l’impôt sur les sociétés.» Jeff Bezos est l’homme le plus riche du monde avec une fortune estimée à plus 188 milliards de dollars, selon «Forbes».

Ton opinion