Actualisé 01.05.2011 à 17:46

Cyclisme - Tour de RomandieEvans s'offre une cuvée d'exception

Le 65e Tour de Romandie s'est achevé hier sur les quais de Genève. L'Australien a triomphé d'un véritable plateau de stars.

de
Oliver Dufour, Genève
L'Australien Cadel Evans a remporté le Tour de Romandie 2011.

L'Australien Cadel Evans a remporté le Tour de Romandie 2011.

Tout n'était pas joué après le contre-la-montre de samedi, remporté par David Zabriskie (Garmin) au Signal de Bougy (VD). Crédité du 8e temps, l'Australien Cadel Evans (BMC) s'était porté en tête du classement général, à la barbe des autres prétendants à la victoire finale. Ne restait au champion du monde de 2009 qu'à défendre chèrement son maillot jaune lors de l'ultime étape. Mission accomplie avec brio, grâce à une équipe homogène et travailleuse. L'étape, jugée au sprint, a couronné l'Anglais Ben Swift (Sky) au pied du Jet d'eau.

Avec sa pléiade de vedettes, la 65e cuvée de la Boucle romande a donné lieu à une épreuve passionnante de bout en bout. Echappées folles et rebondissements divers ont même fait oublier l'absence du Bernois Fabian Cancellara, pour qui le parcours semblait taillé sur mesure. Si certains favoris ont quelque peu déçu, comme le Transalpin Ivan Basso (Liquigas/31e) ou le Tchèque Roman Kreuziger (Astana/66e), les têtes d'affiche n'ont pas fait de la figuration. «Cette édition, c'est du pur bonheur», s'est enthousiasmé le directeur de l'épreuve, Richard Chassot. «Le bilan est exceptionnel. Les coureurs ne sont pas simplement venus pour nous dire bonjour, mais pour courir tous les jours. Ils y ont d'ailleurs pris un réel plaisir. Cadel m'a même dit que l'épreuve était parfaite», s'est félicité le Fribourgeois.

«C'est comme une victoire à la maison»

Cadel Evans: «Je suis toujours heureux de gagner ici­ en Romandie. C'est un peu mon «chez-moi loin de chez moi». Ce Tour est une course qui me convient. Je m'y suis imposé en 2006; c'est mon premier grand succès pro. On l'a sans doute perçu comme une réussite qui a lancé la machine. Aujourd'hui (n.d.l.r.: hier), il était surtout important de ne pas perdre la course. Ce n'était pas une étape facile à gérer. Je me souviens avoir attaqué dans la région en 2009 et je n'étais pas allé très loin. Le plus dangereux était l'arrivée au sprint. La cadence et l'intensité étaient un peu folles. Stressant!

Classements:

5e étape, Champagne - Genève, 164,6 km: 1. Ben Swift (GB/Sky) 3h50'51'' (42,781 km/h). 2. Oscar Freire (Esp). 3. Davide Vigano (It). Fabio Sabatini (It). 5. Enrico Gasparotto (It). 6. Fumiyuki Beppu (Jap). 7. Tony Martin (All). 8. Nicolas Roche (Irl). 9. Yukiya Arashiro (Jap). 10. Enrique Sanz (Esp). 11.Alan Perez (Esp). 12. Mikael Chérel (Fr). 13. Tiziano Dall'Antonia (It). 14. Maxime Bouet (Fr). 15. Rob Ruijgh (PB). 16. Rui Faria da Costa (Por). 17. Christopher Sutton (Aus). 18. Jesus Herrada (Esp). 19. Aliksandr Kuschynski (Bié). 20. Marco Pinotti (It). 21. Janez Brajkovic (Sln). 22. Francis de Greef (Be). 23. Pieter Weening (PB). 24. Matthew Wilson (Aus). 25. Gorka Verdugo (Esp). 26. Cadel Evans (Aus). 27. Kanstantsin Sivtsov (Bié). 28. Alexandre Vinokourov (Kaz). 29. Dmitry Kozontchuk (Rus). 30. Geoffroy Lequatre (Fr).

Puis: 33. Pavel Brutt (Rus). 44. Damiano Cunego (It). 45. David Millar (Eco). 56. Michael Schär (S). 57. Luis Leon Sanchez (Esp). 61. Marcel Wyss (S). 64. Simon Spilak (Sln). 69. Denis Menchov (Rus). 73. Steve Morabito (S). 80. Johann Tschopp (S), tous même temps. 97. Ivan Basso (It) à 13''. 105. Roman Kreuziger (Tch) à 54''. 107 Oliver Zaugg (S) à 57''. 117. David Loosli (S) à 20'38''. 122. Noe Gianetti (S) m.t. 141 coureurs au départ, 133 classés. Abandons: Frantisek Rabon (Tch), Bert Grabsch (All), Gerald Ciolek (All), Manuele Mori (It), Paolo Longo (It), Rick Flens (PB), Tom Stamsnijder (PB), Taylor Phinney (EU).

Classement général final: 1. Cadel Evans (Aus/BMC) 16h51'49'' . 2. Tony Martin (All) à 18''. 3. Vinokourov à 19''. 4. Pinotti à 31''. 5. Intxausti à 41''. 6. Weening à 51''. 7. Brajkovic à 52''. 8. Brutt à 58''. 9. Andrew Talansky (EU) à 59''. 10. Millar à 1'00''. 11. Linus Gerdemann (All) à 1'06''. 12. David Lopez (Esp) à 1'09''. 13. Morabito à 1'11''. 14. Menchov à 1'16''. 15. Christopher Froome (GB) à 1'18''. 16. Cunego à 1'20''. 17. Verdugo m.t. 18. Faria da Costa à 1'22''. 19. Marcel Wyss à 1'24''. 20. Tom Danielson (EU) m.t. 21. Spilak à 1'30''. 22. Westra à 1'42''. 23. Zaugg à 1'50''. 24. Thomas Rohregger (Aut) à 1'55''. 25. Dario Cioni (It) à 2'07''. 26. John Gadret (Fr) à 2'11''. 27. Peter Stetina (EU) à 2'14''. 28. Kevin de Weert (Be) à 2'20''. 29. Bart de Clercq (Be) à 2'39''. 30. Sylvester Szmyd (Pol) à 2'40''. 31. Basso à 3'03''. 32. Zabriskie à 3'06''.

Puis: 44. Tschopp à 3'55''. 56. Luis Leon Sanchez à 6'18''. 63. Kreuziger à 7'50''. 73. Schaer à 10'30''. 80. Freire à 11'53''. 102. Loosli à 25'04''. 117. Danilo Wyss à 44'40''. 121. Porte àn 48'57'. 128. Gianetti à 1h01'52''.

Grand Prix de la montagne: 1. Chris Anker Sörensen (Dan) 32. 2. Oleksandr Kvachuk (Ukr) 28. 3. Brutt 22.

Sprints: 1. Matthais Brandle (Aut) 12. 2. Dario Cioni (It). 3. Brutt 6.

Jeunes (- 25 ans): 1. Talansky 16h52'48''. 2. Peter Stetina (EU) à 1'15''. 3. Cyril Gautier (Fr) à 2'18''.

Par équipes: 1. Garmin (Millar) 50h34'41''. 2. Movistar (Faria da Costa) à 2'15''. 3. Leopard (Zaugg) à 3'32''.

Quatre coureurs suisses entre satisfaction et un peu de regrets

Steve Morabito, 13e à 1’11’’: «J’ai fait une bonne course de préparation en vue de mes prochains objectifs. L’an dernier j’ai perdu le Tour de Suisse pour quelques secondes et cette année je manque le top 10 de très peu, donc c’est frustrant. Mais il faut souligner la victoire de l’équipe grâce à Cadel Evans. Nous avons été solides tout au long de l’épreuve. On a été les premiers à rouler pour revenir dans l’étape de Leysin. Si nous ne l’avions pas fait, nous n’aurions pas pris la tête.»

Marcel Wyss, 19e à 1’24’’: «Je suis forcément un peu déçu. Il me manque une vingtaine de secondes pour être parmi les dix. Je me suis pourtant senti en forme. J’ai eu un peu de malchance et je n’ai pas connu un très bon jour samedi lors du contre-la-montre. Malgré un parcours que j’ai apprécié pour ses caractéristiques techniques, j’ai eu de la peine avec le vent de face. Je garde l’espoir de réussir un bon Giro dans quelques jours. Je vais récupérer et me concentrer là-dessus.»

Johann Tschopp, 43e à 3’55’’: «J’ai très bien vécu cette course. Nous avons connu une superbe semaine avec l’équipe BMC. Cette dernière étape était tendue, car on pouvait tout gagner ou tout perdre. Il fallait gérer et nous l’avons bien fait. C’est surtout une bonne reprise après quelques pépins de santé. J’ai eu de belles sensations. Je me suis rassuré avant d’attaquer le Giro. Je vais l’aborder en visant une victoire d’étape. Si je peux réussir le même exploit que l’an dernier, je signe!»

Danilo Wyss, 116e à 20’38’’: «J’espérais un meilleur résultat personnel. Je manque encore de kilomètres dans les jambes, notamment dans les ascensions. J’espère vraiment que je serai d’attaque pour réaliser une bonne performance au Giro. C’est mon prochain objectif. Il faut souligner l’aspect positif, qui est la victoire de notre équipe BMC au général, grâce à Evans. Avant le Tour, on ne connaissait pas son état de forme. Ce résultat prouve à nouveau ses qualités.»

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!