Parfait pélerin des JMJ: Eventail, bière sans alcool et crucifix
Actualisé

Parfait pélerin des JMJEventail, bière sans alcool et crucifix

Un éventail, une bière sans alcool, un plan du métro de Madrid, un chapelet... et un crucifix: un sac à dos bien rempli accompagne chacun des quelque 450'000 pèlerins inscrits aux Journées Mondiales de la Jeunesse.

A l'intérieur, les pèlerins, qui arrivent de 193 pays, vont d'abord trouver un chapeau australien, un tee-shirt, un éventail et une bière sans alcool de l'un des sponsors, le tout aux couleurs rouge, orange, et jaune des JMJ et marqué du logo officiel, un M «pour Madrid et Marie» surmonté d'une croix.

De quoi aider à supporter le poids du sac sur les kilomètres à pied prévus pour participer aux grands rendez-vous avec le Pape Benoît XVI, par 35 degrés et sous le soleil brûlant du mois d'août à Madrid.

Car en plus du «pass» pour les zones réservées et pour le métro, on trouve un guide de 288 pages détaillant quelque 300 concerts, expositions, et activités proposés, ainsi que des plans de la ville et du métro.

Puis «quelques cadeaux viennent agrémenter le tout», indique le site Facebook des JMJ, citant l'Evangile selon Saint Matthieu, le livret des cérémonies, et le YouCat, «qui propose la doctrine dans un langage adapté aux jeunes, et son prologue signé Benoît XVI».

Mais ce n'est pas tout, disent les organisateurs qui ont fait appel à l'imagination des jeunes sur Facebook pour le contenu du sac.

«Nous leur avons demandé le top 10 des articles qu'ils voulaient voir dans le sac du pèlerin», explique à l'AFP Cristina del Campo, l'une des responsables des réseaux sociaux.

Résultat: outre un chapelet, le sac contient «une médication très spéciale qui consiste en un crucifix et sa notice». Le pèlerin est appelé à l'utiliser à tout moment «pendant les JMJ, avant et après».

Car «la croix du christ soigne toutes les maladies spirituelles, fruit des pêchers personnels», explique le mode d'emploi.

Il invite d'ailleurs à recommander ce médicament à d'autres, «même si ses maux et symptômes sont différents», car il a «une efficacité universelle».

«C'est comme un médicament de la vérité», se réjouit Mary de Mexico, très contente de brandir ce crucifix qu'elle considère comme un «beau cadeau».

A eux seuls, les sacs et leur distribution coûtent 4,8 millions d'euros sur les 50,5 millions de budget global. (afp)

Madrid attend un million de jeunes catholiques

Un million de jeunes catholiques sont attendus cette semaine à Madrid, pour les 26èmes Journées mondiales de la jeunesse (JMJ). Il s'agit de la troisième édition présidée par le pape Benoît XVI, qui veut les conforter à une époque de crise économique et spirituelle.

A l'heure où de l'aveu même de l'Eglise, la foi est «fatiguée» et où le scandale des prêtres pédophiles conduit des milliers de croyants en Occident à rompre, le rassemblement de Madrid est l'occasion de redonner du lustre à l'institution, et de l'enthousiasme aux prêtres et aux jeunes.

Sous le patronage de son fondateur et bienheureux Jean Paul II, la fête a déjà commencé. Quelque 300'000 «JMJistes» l'ont préparée dans l'ensemble des diocèses d'Espagne, pays de tradition catholique mais fortement sécularisé.

Les journées elles-mêmes commenceront ce mardi par une messe d'inauguration à 20h00 et s'achèveront le dimanche 21 août. Le pape lui-même viendra à Madrid du 18 au 21.

Ton opinion