Etats-Unis: «Evident» que des forces russes sont en Ukraine
Actualisé

Etats-Unis«Evident» que des forces russes sont en Ukraine

«Il est évident aux yeux du monde entier» que des forces russes se trouvent en Ukraine, a affirmé jeudi Barack Obama tout en excluant un recours à la force pour «résoudre le problème ukrainien».

«La Russie est responsable de la violence dans l'est de l'Ukraine. La violence est encouragée par la Russie. Les séparatistes sont entraînés par la Russie. Ils sont armés par la Russie, ils sont financés par la Russie», a martelé M. Obama lors d'une conférence de presse à la Maison-Blanche. «Il est évident aux yeux du monde entier» que des forces russes se trouvent en Ukraine, a-t-il affirmé, en écho aux déclarations de l'OTAN selon qui plus de mille soldats russes se trouvent dans l'est de l'Ukraine aux côtés des séparatistes.

Le président américain a toutefois affirmé que les Etats-Unis «n'auront pas recours à la force pour résoudre le problème ukrainien». Estimant que le président russse Vladimir Poutine a ignoré toutes les occasions de trouver une solution diplomatique au conflit, Barack Obama a affiché son soutien à son homologue ukrainien, Petro Porochenko, qu'il a invité le mois prochain à Washington.

Sanctions supplémentaires

M. Obama doit se rendre la semaine prochaine en Estonie, puis au Pays de Galles pour un sommet de l'OTAN. L'Ukraine ne fait pas partie de l'alliance atlantique, «mais certains pays proches le sont», a-t-il remarqué, tout en évoquant l'article cinq de la charte de l'OTAN qui prévoit la solidarité entre ses membres en cas d'agression. «L'incursion russe qui se déroule à l'heure actuelle en Ukraine ne peut qu'engendrer» des sanctions supplémentaires à l'encontre de la Russie, a ajouté M. Obama.

Lui emboîtant le pas, la chancelière allemande Angela Merkel a estimé que le comportement de la Russie en Ukraine «ne peut rester sans conséquence», a annoncé Berlin après un téléphone entre Mme Merkel et M. Obama.

Un peu plus tôt, le département d'Etat américain avait dit n'exclure «aucune option» quant à une éventuelle aide militaire américaine à Kiev. L'Ukraine a demandé jeudi aux Occidentaux des «sanctions significatives» et une aide militaire «d'envergure», faisant craindre une guerre ouverte entre la Russie et l'Ukraine. (afp)

Appel à l'aide

«Il est clair que la situation est extrêmement compliquée (...), mais elle est contrôlable», a affirmé le président ukrainien. Signe d'une escalade significative, l'Ukraine a décidé en fin de journée de rétablir dès cet automne le service militaire obligatoire, mais les appelés ne serviront pas dans la zone de conflit de l'est du pays.

L'ambassadeur ukrainien auprès de l'Union européenne (UE) Kostiantyn Elisseïv a par ailleurs demandé à Bruxelles une «aide militaire d'envergure» en raison d'une «invasion russe non dissimulée».

Ton opinion