Genève: Ex-ambassadeur et mafia sicilienne au tribunal
Actualisé

GenèveEx-ambassadeur et mafia sicilienne au tribunal

Un diplomate français à la retraite est accusé d'avoir commandité la séquestration d'un financier qui lui devait plus de 260'000 euros.

par
Julien Culet

Ambiance «Le Parrain», lundi, au Tribunal correctionnel de Genève. Un ancien ambassadeur de France en Suisse y est jugé, accusé d'avoir envoyé dans la Cité de Calvin des personnes en lien avec la mafia sicilienne afin de récupérer plus de 260'000 euros. La somme avait été versée à un investisseur Genevois à la réputation incertaine dans un but d'optimisation fiscale.

Ne revoyant pas la couleur de son argent, l'ancien diplomate aurait menacé l'homme par messages à partir de décembre 2013. Il aurait ensuite mandaté un sexagénaire algérien et un quinquagénaire originaire de Rome pour mener les discussions au bout du lac. Après deux échecs, ils sont revenus le 13 mars 2014 accompagnés de deux siciliens. Selon les autorités transalpines, ils sont affiliés avec Cosa Nostra, la mafia de l'île. Sans user de violence physique, les quatre comparses contraignent l'investisseur à les mener à son domicile. Ils ont finalement été interpellés sur le chemin par la police.

Ils étaient en possession de ficelles et de scotch. Ce qui leur vaut d'être jugé pour tentative de séquestration, tout comme l'ambassadeur. «C'était en prévision d'une brocante à Bonneville (F)», explique l'Algérien. Le Romain indique lui avoir simplement «agi en médiateur dans une ambiance cordiale». S'il a appelé des Siciliens, c'était uniquement pour «faire une présence». L'ambassadeur nie avoir donné des instructions à l'Italien «rencontré par hasard dans un restaurant parisien et qui s'est proposé de lui-même d'aller à Genève».

Le procès se poursuit jusqu'à mercredi.

Ton opinion