Zurich: Ex-cadre de la police des moeurs condamné
Actualisé

ZurichEx-cadre de la police des moeurs condamné

L'homme a été reconnu coupable d'avoir transmis des informations importantes à la gérante d'un salon de massage.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

DR

Le tribunal de district de Zurich a condamné jeudi un ancien cadre de la brigade des moeurs de la police municipale zurichoise pour corruption passive et violation du secret de fonction. Il écope de 160 jours-amende à 120 francs avec sursis. Le prévenu a aussitôt fait appel.

L'homme a été reconnu coupable d'avoir transmis des informations du système électronique de police (POLIS) à la gérante d'un salon de massage, exigeant un rendez-vous en contrepartie. L'échange de messages entre les deux ne laisse pas douter qu'il s'agissait d'une rencontre sexuelle, a conclu le juge.

Le prévenu aurait également dévoilé à des connaissances des détails confidentiels de ses interventions. Les actes de corruption sont les plus graves, a critiqué le juge. En tant que policier, l'homme devait savoir ce qu'il faisait.

Moins sévère que l'accusation

Le prévenu a en revanche été relaxé de la charge d'abus d'autorité, car il n'a pas usé de contrainte, a constaté le juge. Ce dernier a aussi écarté celle de pornographie, car le prévenu avait effacé des films de pratiques illégales de son téléphone. D'autres accusations de corruption n'ont pas été retenues, car l'accusé n'avait pas fait de demande.

Au final, la peine attribuée est nettement plus légère que celle requise par le Ministère public qui était de 11 mois de prison avec sursis ainsi qu'une amende de 3000 francs. La défense demandait un acquittement complet.

Les faits remontent à juin 2013. Ils avaient été révélés dans le cadre de l'enquête sur le scandale de corruption de la brigade des moeurs dans le quartier nocturne de la Langstrasse. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion