Actualisé 04.02.2009 à 14:47

10 ans plus tard...

Exclu de l'uni parce qu'il sentait des pieds, il est finalement réadmis

Un étudiant en philosophie de l'université de Rotterdam qui s'était vu interdire l'accès aux salles de cours et à la bibliothèque parce qu'il sentait des pieds, a été réadmis.

Teunis Tenbrook était étudiant en philosophie à l'université Erasmus de Rotterdam, quand l'établissement à décidé de l'exclure. La raison? Le jeune homme avait les pieds malodorants et de nombreuses plaintes avaient été déposées par ses professeurs et ses camarades. Ces derniers refusaient de le côtoyer en classe, tant l'odeur qui émanait de ses pieds était insupportable.

Le jeune homme avait néanmoins décidé de poursuivre ses études en se rendant à la bibliothèque plutôt que dans les salles. Mais la bibliothèque avait également décidé de le bannir. «Je ne pouvais plus me rendre dans les salles de classe, alors je me suis rendu à la bibliothèque. Mais on m'a également viré de là», a expliqué le jeune aux médias locaux.

Longue bataille juridique

L'étudiant a alors décidé de ne pas se laisser marcher sur les pieds et a entamé une longue bataille juridique. Il voulait faire valoir ses droits envers l'université. Après 10 ans de procédures, le tribunal a enfin rendu son verdict. Pour les juges: «l'odeur de pieds d'un étudiant n'est pas une raison suffisante pour lui interdire d'accéder aux salles de cours d'une université». Teunis pourra donc reprendre ses cours de philosophie, qu'il avait du quitter il y a dix ans.

Mais il devra maintenant arriver avec des pieds qui sentent bon, puisque l'université néerlandaise vient d'annoncer que les personnes avec des pieds malodorants devraient désormais payer une amende, à défaut d'être exclus.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!