Actualisé 11.11.2008 à 17:56

Armée

«Exclure les soldats séropositifs, c'est discriminant»

Après les recrues, c'est au tour des soldats séropositifs sous traitement médical d'être exclus de l'armée.

Cette extension indigne l'Aide suisse contre le sida (ASS) qui juge ces nouvelles dispositions du DDPS discriminantes et stigmatisantes.

Grâce à de nouveaux médicaments, les séropositifs sont, dans la plupart des cas, capables de servir, écrit mardi l'ASS dans un communiqué. Et de reprocher au Département de la défense (DDPS) de les traiter «comme des lépreux».

Le nouveau règlement du département de Samuel Schmid n'indique pas de quelle manière le statut sérologique des militaires peut être connu mais l'ASS rappelle que sans le consentement des principaux concernés, aucun test ne peut être mené. Les militaires ne sont par ailleurs pas tenus de faire part de leur infection.

L'ASS exige donc du DDPS qu'il examine son règlement et qu'il s'attelle à trouver des solutions individuelles.

Pour rappel, le DDPS a modifié les directives relatives à l'aptitude des personnes séropositives sous traitement médicamenteux. Jusqu'ici, les recrues infectées étaient considérées comme inaptes. Avec ce nouveau règlement, ce sort est également réservé aux soldats qui suivent des cours de répétition.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!