Exclus et dissidents de l'UDC se mobilisent sur internet
Actualisé

Exclus et dissidents de l'UDC se mobilisent sur internet

Exclue de l'UDC suisse, la section grisonne présente sa vision des choses dans une vidéo diffusée sur internet.

Des représentants de l'UDC bernoise s'y expriment et appellent à la mobilisation.

Sous www.svp.tv, la section exclue livre des scènes tournées au cours des évènements de ces derniers mois et les commente de son point de vue. Y figurent divers personnages en vue de l'UDC suisse.

La vidéo est pourvue du logo de l'UDC grisonne, qui montre un bouquetin. Y figure également le soleil UDC, mais légèrement modifié: il porte des lunettes de soleil. «Nous sommes pour une UDC démocratique sans dictature», dit la commentatrice.

«Mouvement libéral UDC»

Des représentants des sections grisonne et bernoise y font la promotion du «mouvement libéral UDC». Il est possible d'en devenir membre ou de le soutenir financièrement. Le nouveau parti que le mouvement entend fonder se situera «légèrement à droite du PRD», déclare le président ad interim de la section grisonne Ueli Bleiker.

Il s'agit de perpétuer l'esprit des pères fondateurs de l'UDC, explique pour sa part le député au Grand Conseil bernois Heinz Siegenthaler. Il ajoute que la majorité des deux tiers requise pour que l'UDC bernoise quitte le parti suisse pourrait être atteinte si la section parvient à recruter suffisamment de nouveaux membres favorables à ce départ.

L'UDC suisse pas inquiète

L'UDC suisse ne s'émeut guère de cette mobilisation. «Ils essaient d'emmener des gens dans leur bateau, nous nous y attendions», a indiqué le porte-parole Alain Hauert.

Concernant l'appel des sécessionnistes bernois à adhérer à leur section pour appuyer le départ de l'UDC suisse, M. Hauert n'y voit pas de danger. La décision est du ressort de l'assemblée des délégués et les simples membres n'y ont pas droit de parole.

L'UDC suisse n'avait pas réservé le nom de domaine www.svp.tv, où l'on peut voir la vidéo litigieuse. Le domaine «.tv», est en effet relativement nouveau, explique M. Hauert. C'est un peu ennuyeux mais ce n'est pas grave, a-t-il ajouté.

Dans le service de presse du parti paru lundi, le secrétaire général Yves Bichsel évoque une «agitation mise en scène par les médias». Le secrétaire cantonal tessinois Eros Mellini écrit quant à lui que «l'UDC sortira renforcée de ce processus de clarification». (ats)

Ton opinion