11.10.2020 à 08:18

ElectionsExécutif masculin et vague verte en vue en Argovie

Les citoyens argoviens élisent leur gouvernement et leur parlement dimanche prochain.

La réélection des quatre ministres qui se représentent, dont Markus Dieth (PDC), semble donc quasi assurée. 

La réélection des quatre ministres qui se représentent, dont Markus Dieth (PDC), semble donc quasi assurée.

KEYSTONE

Sauf surprise, l’exécutif argovien de cinq ministres restera en mains masculines. Au Grand Conseil, les écologistes auront le vent en poupe, alors que la grande UDC se stabilisera dans le meilleur des cas. Le PBD, lui, disparaît de la scène.

La campagne électorale est restée morne dans le quatrième canton le plus peuplé de Suisse. La réélection des quatre ministres qui se représentent semble donc quasi assurée. Il s’agit de Markus Dieth (PDC), Stephan Attiger (PLR), Alex Hürzeler (UDC) et Jean-Pierre Gallati (UDC).

Ce dernier est entré au gouvernement au début de l’année après un scrutin complémentaire en décembre 2019. Il a succédé à Franziska Roth qui avait démissionné et quitté son parti, l’UDC, après avoir été rapidement critiquée de toutes parts pour son attitude et la gestion de son département. Elle n’est restée en poste que deux ans et demi.

Succession socialiste, rivalité verte

Après onze ans d’exécutif, le socialiste Urs Hofmann se retire. Il aura 64 ans lorsqu’il cédera son Département de la justice. Au printemps, le ministre a été hospitalisé après avoir été infecté au coronavirus. Il n’a toutefois pas souffert de complications.

Pour lui succéder, le PS a désigné le chef de son groupe parlementaire Dieter Egli. Ses chances d’élection sont bonnes, à moins que la candidate Verte Christiane Guyer réussisse à lui faire de l’ombre. Membre de l’exécutif de Zofingue (AG), elle est peu connue, mais pourrait profiter du combat pour la protection du climat. PS et Verts font campagne commune pour le gouvernement.

Un second tour n’est pas exclu. Outre les quatre sortants bourgeois et les deux candidats roses-verts, plusieurs candidatures «exotiques» sont, en effet, soumises aux Argoviens. Parmi elles, on compte quatre femmes issues de la Jeunesse socialiste.

Effet «Wermuth» ou «menace écolo»?

Au Grand Conseil, l’UDC représente, de loin, le plus grand groupe parlementaire avec 45 des 140 sièges du législatif. Lors des élections fédérales d’octobre 2019, elle a toutefois perdu 6,5 points, à 31,5%. Maintenir son nombre de mandats constituerait donc déjà une grande victoire pour le parti de droite conservatrice.

Deuxième formation politique du canton avec 27 sièges, le PS argovien pourrait faire partie des vainqueurs du scrutin, à moins que les Verts ne leur volent la vedette. Il a progressé lors des fédérales et des dernières élections cantonales. En outre, il pourrait bénéficier d’un «effet Cédric Wermuth». Le conseiller national s’apprête à accéder à la co-présidence du PS suisse.

Le PDC bénéficie du retrait du PBD…

Troisième force, le PLR devra sans doute se contenter du statu quo (22 mandats) dans le meilleur des cas. Il avait progressé il y a quatre ans, mais a reculé lors des fédérales.

Au PDC, on est plus optimiste. Suite à la décision du PBD de ne plus présenter de liste et de renforcer les rangs des démocrates-chrétiens, deux des quatre députés bourgeois-démocrates ont rejoint le groupe du PDC, ce dernier passant ainsi à 19 représentants.

…les Vert’libéraux aussi

Une progression supplémentaire n’est toutefois pas certaine. Le retrait du PBD argovien risque bien de profiter tout autant aux Vert’libéraux (7 mandats actuellement). De la même manière, la progression du PS est loin d’être acquise face ̈à l’appétit des Verts (10). Comme ailleurs, les deux formations écologistes ont progressé en Argovie lors des élections fédérales.

Enfin, les deux partis de la mouvance évangélique se répartiront sans doute les miettes. Plus social et modéré, le PEV (6) devrait une fois encore sortir largement vainqueur de ce duel face à l’UDF (2), plus traditionaliste et droitiste, qui devra batailler pour maintenir sa présence au parlement.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!