Iran: Exécution d'un étudiant kurde suspendue
Actualisé

IranExécution d'un étudiant kurde suspendue

L'Iran a suspendu dimanche au dernier moment l'exécution d'un étudiant kurde jugé coupable de «faire la guerre contre Dieu» pour avoir soutenu un groupe antigouvernemental.

C'est ce qu'a affirmé son avocat cité dimanche par l'organisation Human Rights Watch (HRW).

L'étudiant en question, Habibollah Latifi, avait été arrêté en 2007 dans l'ouest de l'Iran et accusé de mener des activités au nom de groupes «antirévolutionnaires», indique HRW en précisant qu'il a été condamné la peine capitale en 2008.

«Nous avons été informés que Latifi devait être exécuté dimanche à l'aube (...) mais que son exécution a été suspendue pour un réexamen de son dossier», a dit l'avocat Nemat Ahmadi selon l'agence estudiantine Isna. «Il a été condamné à mort pour soutien au groupe PJAK.»

Le Parti pour une vie libre au Kurdistan (PJAK) est issu du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui a pris les armes en 1984 pour une patrie autonome dans le sud-est de la Turquie et le nord- ouest de l'Irak.

Selon des sites internet d'opposition, Latifi a été condamné pour «implication dans des actes de terrorisme et appartenance à un groupe d'opposition armé» dans la ville kurde de Sanandaj.

En vertu de la loi islamique iranienne, faire la guerre à Dieu («moharebe») est passible de la peine de mort. Téhéran considère le PJAK, qui milite pour l'autonomie des régions kurdes à partir de ses bases frontalières dans le nord-est de l'Irak, comme un mouvement terroriste.

(ats)

Ton opinion