Actualisé 11.08.2017 à 16:11

ZougExpéditeur de colis non sollicités arrêté

La police cantonale zougoise a appréhendé un homme de 40 ans qui aurait envoyé contre remboursement de nombreux paquets de biens non commandés.

von
jbm
La police zougoise a découvert des objets de pacotilles que le suspect aurait envoyé à diverses personnes qui n'auraient rien commandé.

La police zougoise a découvert des objets de pacotilles que le suspect aurait envoyé à diverses personnes qui n'auraient rien commandé.

Pol. ZG

La police a arrêté chez lui mercredi en début de soirée un homme de 40 ans, annonce-t-elle dans un communiqué. Les agents agissaient sur plainte d'une personne ayant accepté un colis contre remboursement contenant de la marchandise qu'elle n'avait pas commandée.

Nombreuses personnes lésées

Le suspect aurait agi de la sorte à de multiples reprises. Dans les colis se trouvaient des objets de pacotille. Lors de la perquisition effectuée au domicile du suspect, les policiers ont découvert des objets comme des calculettes, des porte-clés et de menus accessoires de bureau ainsi que du matériel utilisé pour l'emballage de ces objets. L'enquête se poursuit.

89 francs pour une calculette bas de gamme

Quelques jours auparavant, le «Blick am Abend» racontait la mésaventure d'une personne de Pfäffikon (ZH) qui a payé 89 francs pour un envoi contre remboursement. Cette personne pensait dans un premier temps que l'envoi ne lui était pas destiné. Pour rendre service – il pensait que c'était son voisin qui avait commandé quelque chose –, il avait accepté de prendre l'envoi et de le payer. En y regardant de plus près, il a remarqué que c'était bien son adresse. Mais ce qui l'a le plus énervé, c'est de trouver à l'intérieur une vulgaire calculette solaire dont la valeur ne dépassait pas quelques francs!

Ne rien accepter qui n'a pas été commandé

La porte-parole de la Poste, interrogée par le quotidien alémanique, disait avoir connaissance de deux autres cas. Le service clients de la Poste aurait indiqué à la personne lésée qu'il ne pouvait pas l'aider, bien que le géant jaune connaisse le nom de l'expéditeur et que l'argent ait été viré sur son compte. La Poste rappelle qu'elle n'est responsable que du «transport sûr entre l'expéditeur et le destinataire.» Ce que contient l'envoi n'est pas connu de la Poste. Et cette dernière ne sait pas si le destinataire a réellement ou pas passé une commande. Elle conseille aux personnes qui recevraient de tels envois non sollicités de les refuser.

Remboursement sans titre

La prestation complémentaire Remboursement sans titre (BLN) (ou envoi contre remboursement) fonctionne suivant le principe «marchandise contre paiement»: l'envoi est remis au destinataire uniquement contre signature et paiement de l'intégralité du montant du remboursement (10'000 fr. max.). Le montant correspondant est immédiatement viré sur le compte postal ou bancaire de l'expéditeur.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!