Bangladesh: Expert en informatique à l'âge de 6 ans

Actualisé

BangladeshExpert en informatique à l'âge de 6 ans

Un jeune prodige entend faire reconnaître ses compétences sur l'ordinateur en faisant son entrée dans le Guiness book.

par
laf

On n'est pas tous égaux devant un ordinateur. Wasik Farhan-Roopkotha en est l'exemple. A l'âge de trois ans, il savait déjà taper des textes sur Microsoft Word et, à quatre ans, programmer et télécharger des émulateurs de jeu. Le prodige né en janvier 2006 maîtrise désormais des jeux évolués comme Call of Duty, Prince of Persia ou Terminator et des langages de programmation.

Autodidacte

«Je savais qu'il était très différent depuis sa naissance. Je ne pouvais pas en croire mes yeux quand il a commencé l'informatique à sept mois seulement», raconte sa mère à la BBC. A l'âge de la scolarité, comme Wasik n'a pas pu être intégré dans une école locale, ses parents l'ont laissé développer ses compétences en informatique seul à la maison.

Sociable

«J'adore jouer sur l'ordinateur et acquérir de nouvelles compétences. J'ai l'ambition de devenir un expert en informatique et de travailler pour une grande firme», explique le surdoué. Malgré ses 12 heures passées en moyenne sur son ordinateur, le garçon se mêle avec les camarades de son âge pour jouer au football et écouter de la musique. Sa mère espère désormais qu'il puisse poursuivre son apprentissage ultra-rapide dans les meilleures écoles du monde. «Mon fils a déjà accompli tellement de choses sans aucune formation en informatique, explique-t-elle. Il a déjà des connaissances en C++, l'un des langages de programmation les plus populaires. Il est aussi capable de taper rapidement des phrases sans avoir besoin de regarder le clavier».

Guiness book en vue

Mme Farhan-Risha espère aussi que son surdoué de fils obtienne son nom dans le Guinness book. «Personne n'est encore inscrit comme programmeur en informatique le plus jeune du monde», plaide sa mère. Le Guiness book ne ferme pas la porte. «Nous ne suivons pas ce type de record pour le moment, mais la famille de Wasik est la bienvenue si elle entend entamer une demande sur notre site Web».

Ton opinion