Explosion dans l'imprimerie d'un journal basque
Actualisé

Explosion dans l'imprimerie d'un journal basque

Une explosion s'est produite dans l'imprimerie d'un journal basque près de Bilbao dans le nord de l'Espagne. Le ministère de l'Intérieur privilégie la piste d'un attentat à la bombe.

Une cinquantaine de personnes se trouvaient dans le bâtiment, mais aucune n'a été blessée.

L'explosion a fortement endommagé le bâtiment de l'imprimerie du journal El Correo, selon un porte-parole du ministère, qui se prononçait sous le couvert de l'anonymat. Les ouvriers se trouvaient dans les locaux lorsque l'explosion s'est produite à environ 3h du matin dimanche.

Les autorités n'ont reçu aucun avertissement avant l'explosion. Un périmètre de sécurité a été dressé par la police régionale basque, a ajouté le porte-parole.

Sur son site Web, El Correo a publié un article accusant le groupe séparatiste armé basque ETA d'être responsable de l'explosion. Selon le journal, quiconque a posé la charge explosive contre le mur du bâtiment, transpercé par la déflagration, a dû franchir une haute barrière de sécurité, également endommagée. Des photos publiées sur le site témoignaient de dégâts matériels importants.

Les rotatives du journal sont situées à Zamudio, un zone industrielle à proximité de l'aéroport international de Bilbao.

Cette explosion intervient après l'arrestation, le 21 mai dernier, de trois hauts responsables présumés de l'ETA à Bordeaux.

L'ETA a perpétré une vingtaine d'attentats depuis son annonce unilatérale de la fin du cessez-le-feu en décembre 2006, après l'échec des négociations de paix avec le gouvernement espagnol. Depuis décembre 2006, le bilan est de six morts. Considérée comme une organisation terroriste par l'Espagne, l'Union européenne et les Etats-Unis, elle est accusée d'avoir tué plus de 825 personnes depuis la fin des années 1960. (ap)

Ton opinion