10.07.2020 à 04:06

Suisse romande

Explosion de la demande pour passer son permis de conduire

Tant les auto-écoles que les services de la circulation croulent sous les demandes. Des mesures spéciales ont dû être prises.

de
Xavier Fernandez
Il faut actuellement s’armer de patience pour passer son permis de conduire.

Il faut actuellement s’armer de patience pour passer son permis de conduire.

Getty Images

«On n’avait jamais vu ça! Nos cours sont tous pris d’assaut. Tant pour les permis voiture que moto, nous constatons une augmentation allant de 60 à 70% par rapport aux mois de mai et juin de l’année dernière», explique l’auto-école Pittet, à Lausanne. Même constat à Fribourg, à l’auto-école de la Poya: «D’ordinaire, l’attente n’est que de quelques jours, voire semaines. Actuellement, pour certains examens, il est impossible de les passer avant mi-septembre.»

En Suisse romande, si la plupart des auto-écoles travaillent en flux tendu depuis la réouverture du 11 mai, les services de la circulation cantonaux croulent eux aussi sous les demandes d’examens. «La demande va être soutenue et nous prenons toutes les dispositions possibles et nécessaires pour que les délais soient acceptables», explique le SAN (VD). Parmi ces mesures, des examens sont organisés exceptionnellement les samedis également, une situation qui pourrait durer jusqu’à l’automne prochain. Du côté de l’OCN (FR), les examens théoriques ont normalement lieu trois fois par semaine. Mais, jusqu’à lundi, ce nombre était augmenté à cinq. Et cette augmentation massive des demandes d’examens se vérifie également dans les cantons de Genève et du Valais.

Les auto-écoles et les services cantonaux pointent tous comme raison principale de ce phénomène un report dû à la pandémie de Covid-19, puisque les cours et les examens ont été suspendus durant environ deux mois. Mais il y a d’autres raisons, notamment la révision des conditions d’obtention des permis de conduire OPERA-3 qui entrera en vigueur le 1er janvier prochain (lire encadré). Pour finir, en lien avec la pandémie, pas mal de nouveaux élèves auraient expliqué à leur moniteur vouloir le permis pour partir en vacances, voire par crainte d’utiliser les transports publics.

Principales modifications induites par OPERA-3

Dès le 1er janvier 2021, «quiconque voudra conduire les motocycles les plus puissants devra au préalable être titulaire de la catégorie A limitée à 35 kW pendant au moins deux ans», ordonne la Confédération. De plus, l’âge minimal sera abaissé à 17 ans pour l’obtention du permis d’élève conducteur pour les voitures de tourisme. Et, si cela ne suffisait pas, depuis le 1er février 2019, celui qui passe ou a passé un examen pratique avec une voiture dotée d’une boîte à vitesses automatique peut désormais conduire également les voitures manuelles.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
44 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

MILADY

10.07.2020 à 07:43

Pour polluer un peu plus !

ganache

10.07.2020 à 07:37

Ça ne va pas fluidifier le trafic saturé, que font nos verts théoriciens de salon 🤔

Un citoyen

10.07.2020 à 07:32

20 Minutes devraient enquêter sur les experts du service auto vaudois. Je peux vous assurer qu’il y aura matière à remettre de l’ordre concernant leurs évaluations et pouvoirs.