Yverdon: Explosion mortelle: quatre personnes seront jugées
Actualisé

YverdonExplosion mortelle: quatre personnes seront jugées

Quatre personnes sont prévenues dans l'explosion mortelle d'octobre 2011 à Yverdon.

par
Christian Humbert
Le mélange gaz-oxygène avait explosé au moment de la mise en route d'une machine à laver.

Le mélange gaz-oxygène avait explosé au moment de la mise en route d'une machine à laver.

photo: Kein Anbieter/dr

Le gaz ne s'est pas infiltré pour rien dans l'immeuble locatif du 39 de la route de Neuchâtel à Yverdon: quatre personnes seront entendues en mars par le procureur Stephan Johner. Elles sont prévenues d'homicide par négligence et d'explosion par négligence. Le magistrat a confirmé l'information à 20 minutes.

Son enquête, très technique et compliquée, est en passe d'être terminée au terme de ces dernières auditions.

Grosse explosion à Yverdon !

Ce sera ensuite au tribunal du Nord vaudois de se déterminer. Le procureur envisage en effet de renvoyer les prévenus devant une cour. Il s'agira pour les juges de confirmer ou non le lien entre les travaux effectués par les services industriels d'Yverdon et l'explosion dans laquelle une mère et sa fille ont péri. L'enquête a démontré des responsabilités que les avocats,nombreux dans ce dossier, vont tenter de contester ou minimiser.

C'est durant la matinée du drame, le 25 octobre 2011, que deux ouvriers du service des énergies d'Yverdon ont effectué le contrôle des vannes de branchement du réseau du gaz basse pression. Des vannes ont alors été ouvertes : le gaz a circulé dans les anciennes conduites à l'intérieur de l'immeuble. Il s'est vraisemblablement répandu dans des appartements, ont conclu les experts mandatés par la justice. Le mélange gaz-oxygène a explosé au moment de la mise en route d'une machine à laver.

La responsabilité est partagée, se sont défendus alors les services industriels: le contrôle dans le bâtiment est du ressort du propriétaire. Est il prévenu ? Le procureur ne veut pas préciser la fonction des personnes mises en cause.

Ton opinion