Etats-Unis: Explosions sur la rampe de lancement d'une fusée
Actualisé

Etats-UnisExplosions sur la rampe de lancement d'une fusée

La fusée Falcon 9 a explosé sur son pas de tir à Cap Canaveral lors d'un test de ses moteurs, détruisant le lanceur et le satellite sans faire de blessé.

La fusée Falcon 9 qui a explosé jeudi, devait lancer le satellite israélien de communication Amos-6 tôt vendredi.

La fusée Falcon 9 qui a explosé jeudi, devait lancer le satellite israélien de communication Amos-6 tôt vendredi.

photo: Keystone

Une explosion s'est produite jeudi sur le pas de tir d'une fusée Falcon 9 de SpaceX à Cap Canaveral, en Floride. Un panache de fumée noire s'élevant au-dessus du site. Personne n'a été blessé.

SpaceX a déclaré dans un communiqué qu'il n'y avait aucun blessé à déplorer et que l'explosion était due à une «anomalie» durant le test de mise à feu de la fusée. Un porte-parole de Cap Canaveral a indiqué qu'une explosion «importante» avait eu lieu peu après 09h00 (16h00 en Suisse) sur la plate-forme de lancement 40, gérée par SpaceX.

«Raison encore inconnue (...)», a pour sa part tweeté Elon Musk, propriétaire de la société.

Les occupants d'immeubles situés à plusieurs kilomètres du site disent avoir ressenti le souffle de l'explosion. Celle-ci s'est produite à deux jours du lancement d'un satellite de communication appartenant à la société israélienne Spacecom et qui devait être utilisé par Facebook.

Space Exploration Technologies Corp, plus connue sous le nom de SpaceX, s'est spécialisée dans l'élaboration de capsules réutilisables pour concurrencer Arianespace, numéro un mondial des lanceurs spatiaux. SpaceX a été créé et est toujours contrôlé par l'entrepreneur Elon Musk, également fondateur du constructeur de voitures électriques Tesla.

Deuxième accident

Il s'agit du deuxième accident pour SpaceX dont une fusée Falcon 9 avait explosé le 28 juin 2015 peu après le lancement de son vaisseau Dragon en route pour une mission d'approvisionnement de la Station spatiale internationale (ISS). La société avait prévu neuf autres missions avant la fin de l'année.

Une porte-parole de la Nasa a indiqué que les services d'urgence du Centre spatial Kennedy tout proche surveillaient la situation et procédaient à des analyses de l'air pour assurer la sûreté des employés.

(NewsXpress)

Ton opinion