Commerce extérieur - Exportations à un niveau record grâce à la pharma au 2e trimestre
Publié

Commerce extérieurExportations à un niveau record grâce à la pharma au 2e trimestre

Pour la première fois, elles dépassent les 60 milliards de francs sur trois mois. Les produits pharmaceutiques et chimiques dopent nos échanges internationaux. Forte progression du commerce avec l’Espagne.

Wissenschaftlerinnern in NIBR Labor, Novartis Basel

Wissenschaftlerinnern in NIBR Labor, Novartis Basel

Laurids Jensen/Novartis

Le commerce extérieur suisse a fait preuve de dynamisme au 2e trimestre 2021, selon les chiffres publiés mardi, par l’Administration fédérale des douanes. L’excédent commercial s’est établi à 11,5 milliards de francs.

En progression de 3,2%, les exportations ont atteint un niveau record, à 60’452 millions de francs, franchissant pour la première fois la barre des 60 milliards sur un trimestre. Elles ont affiché une quatrième hausse trimestrielle consécutive depuis la chute enregistrée au début de la pandémie de coronavirus.

AFD

Les importations ont gagné 3,8% ou 1,8 milliard de francs. Après une deuxième moitié d’année 2020 en demi-teinte, elles se situent à nouveau au-delà de leur niveau du 1er trimestre 2020.

Exportations portées par les produits chimiques et pharmaceutiques

La croissance des exportations a reposé pour trois quarts sur les produits chimiques et pharmaceutiques (+1,4 milliard de francs). Dans ce groupe, les produits immunologiques (+527 millions) ainsi que les matières premières et de base (+453 millions ou +22,7%) ont tiré leur épingle du jeu. Les ventes de métaux (+5,7%) ont également poursuivi sur leur lancée, même si leur rythme a ralenti comparé aux trimestres précédents. Cette dernière a même retrouvé son niveau imposant de 2019. Les instruments de précision ont également augmenté tandis que le secteur machines et électronique reculait. La bijouterie et joaillerie (-5,1%) a, quant à elle, accusé une deuxième baisse trimestrielle consécutive.

De tous les principaux marchés helvétiques, seule l’Europe a affiché une hausse (+1,8 milliard de francs ou +5,6%). Ici, les exportations vers l’Espagne (produits immunologiques) ont bondi, pulvérisant leur record du trimestre précédent de 641 millions de francs ou 27,5%. L’Allemagne (+387 millions), l’Autriche et la Belgique n’ont pas été en reste. Après son revers du 1er trimestre, le Royaume-Uni a inversé la vapeur (+245 millions ; +13,9%). A contrario, les chiffres d’affaires avec l’Asie et l’Amérique du Nord ont souffert (respectivement -1,7 et -0,6%). Pour la première, la Chine (-602 millions ou -14%) a tiré le résultat continental dans le rouge pendant que le Japon et Singapour (record) augmentaient ensemble de 322 millions de francs. Sur le continent nord-américain, les USA ont faibli de 1,1% après leur performance du trimestre précédent.

A l’importation, deux groupes de marchandises sur trois ont gagné du terrain. Comme à la sortie, les produits chimiques et pharmaceutiques (+652 millions de francs ou +5,1%) ont contribué majoritairement à la croissance. Parmi eux, les produits immunologiques ainsi que les matières premières et de base ont grimpé de respectivement un dixième et un sixième. Les entrées de principes actifs ont, par contre, chuté de moitié. Les produits énergétiques (+28,8%) et les métaux (+8,8%) ont aussi massivement soutenu l’essor des importations (cumul : +750 millions). Ces derniers ont même retrouvé leur niveau de 2019, grâce à une quatrième hausse successive. À l’inverse, les véhicules (-1,6%) demeurent dans une spirale négative en 2021. Les importations se sont intensifiées en provenance de tous les continents principaux.

Forte hausse des importations depuis l’Espagne

Si l’Europe a le plus progressé en termes absolus (+986 millions de francs ; +2,9%), elle demeure encore deux milliards de francs en deçà de son niveau d’il y a deux ans. Avec une augmentation d’un cinquième, l’Espagne a décroché un résultat record, tout comme à la sortie. Par ailleurs, la France, l’Autriche et le Royaume-Uni ont accru leurs livraisons à la Suisse d’un demi-milliard de francs. A l’inverse, l’Irlande a plongé d’un tiers. Les entrées originaires d’Amérique du Nord (+15,2% ; USA : +14,3%) et d’Asie (+4,6%) ont également gonflé. Au sein de cette dernière, le doublement des importations en provenance de Corée du Sud (produits immunologiques) a contrasté avec la chute de celles de Singapour (-30,4%).

(gma)

Ton opinion

1 commentaire