Suisse: Exportations horlogères en baisse de 2,5%
Actualisé

SuisseExportations horlogères en baisse de 2,5%

Les exportations horlogères suisses vers la Chine et Hong Kong ont diminué, au mois de février.

L'horlogerie suisse a vu ses exportations diminuer en février, en raison d'un jour ouvrable déficitaire ce mois-là par rapport à la même période de 2012. Ses livraisons ont reculé de 2,5% à 1,61 milliard de francs. Les envois vers la Chine et Hong Kong ont fortement chuté.

En volume, la baisse est particulièrement marquée. Le nombre de montres-bracelets écoulé à l'étranger a reculé de 14,5% en février à 2 millions de pièces. Les garde-temps de moins de 200 francs ont particulièrement souffert avec un recul de 18,7%, a indiqué jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH).

La gamme 200-500 francs a limité la baisse à quelques points. Entre 500 et 3000 francs, la diminution a avoisiné -10%. Seules les montres de plus de 3000 francs ont présenté un bilan positif, mais de peu, a précisé la FH.

Au niveau des métaux, l'argent/plaqué or enregistre le plus fort recul en valeur (-56,4%) et en volume (-39,1%). Les garde-temps bimétalliques ont également accusé une baisse marquée (-10,9% en valeur et -24% en volume). L'or (-0,2%) et l'acier (-1%) ont mieux résisté et sont restés stables en valeur même s'ils enregistrent un recul respectif de 13,3% et 5,2% en termes de volume.

Par rapport à février 2012, les envois vers le premier marché Hong Kong ont particulièrement chuté, reculant de 24,4% à 294,8 millions de francs. Ce niveau reste toutefois largement supérieur à celui de février 2011. Deuxième marché, les Etats-Unis ont poursuivi leur croissance ( 6,1% à 172,1 millions) bien qu'en léger ralentissement.

Forte contraction en Chine

La Chine est le pays où les exportations ont le plus reculé (-33,6%) à 99,3 millions. Ce niveau est également inférieur de 6,8%, si l'on compare la période de 2013 avec celle de 2011. L'Empire du Milieu est même des rares pays à subir un recul par rapport à février 2011.

En Europe, la situation est restée favorable pour la plupart des débouchés, à l'exception de la France qui a reculé de 11,7%, a ajouté la FH. L'Allemagne (3e marché) a connu une croissance de 19,9%, l'Italie de 14,9%, le Royaume-Uni de 48,2% et l'Espagne de 21,2%.

Plusieurs marchés asiatiques ont également affiché une progression, notamment Singapour ( 3%) et le Japon ( 9,9%). Le Moyen-Orient est resté dynamique: les Emirats arabes unis sont en hausse de 18,9% et l'Arabie saoudite de 54,8%. (ats)

Ton opinion