Horlogerie: Exportations horlogères en net recul en novembre
Actualisé

HorlogerieExportations horlogères en net recul en novembre

L'horlogerie suisse subit à son tour les effets de la crise.

Les exportations horlogères ont chuté de 15,3% en novembre par rapport à la même période de 2007 pour atteindre près de 1,5 milliard de francs. La branche accuse durement les effets de la récession mondiale lors de ce mois, traditionnellement le plus gros de l'année.

Le ralentissement déjà constaté en octobre (1,7 milliard de francs d'exportations) se confirme. «Les exportations horlogères n'ont pas résisté plus longtemps», a indiqué la Fédération de l'industrie horlogère suisse jeudi dans ses statistiques.

Premier recul depuis trois ans

Les chiffres de novembre marquent le premier recul mensuel depuis mars 2005. La variation annualisée a quant à elle baissé à 8,7% et, pour la première fois depuis plus de trois ans, passe en dessous de 10%. Dès l'ouverture de la bourse, les groupes Swatch et Richemont, principaux acteurs du secteur, ont subi de plein fouet ces mauvais résultats.

En nombre de pièces, 500'000 montres-bracelets en moins ont été exportées (-17,4%) le mois dernier. Le total atteint de 2,35 milliards d'unités, avec une baisse en valeur de 15,1%.

A l'exception du platine (&53,7%), toutes les matières ont enregistré des chutes de volume. L'or (-25,7%), l'acier (-21,4%), l'argent et le plaqué or (-14,2%) marquent le pas, de même que les bimétalliques (-23 %), les autres métaux (-7,7%) et les autres matières (-12,3%).

Platine bande à part

En valeur, les exportations de montres en or (-14,4%) à 502,4 millions, et en acier (-21,8%) à 557,4 millions sont en net recul, comme les bimétalliques (-14,9%) à 178,7 millions et des autres matières (-5%) à 24,4 millions. La FH relève que l'acier a joué un rôle important dans cette baisse mensuelle.

Les garde-temps en argent et plaqué or (&17,5% à 4,5 millions), et les autres métaux (&5,1% à 96,5 millions), ont résisté. Le platine affiche lui une forte progression (&28,1% à 58,8 millions).

Tous les segments de prix sont en baisse, preuve d'un retournement de tendance rapide. Le recul est de l'ordre de 10% pour les garde-temps de moins de 200 francs, d'un peu plus de 20% pour la tranche de 200 à 500 francs, et d'environ 30% pour les pièces de 500 à 3000 francs. La baisse en valeur (-5,4%) est plus faible pour les montres-bracelets à plus de 3000 francs.

France et Allemagne en résistance

Sur les principaux marchés des produits horlogers suisses, la France (&2,9%) et l'Allemagne (&9,1%) ont résisté à la chute. La Chine est restée stable (&0,3%). Ailleurs, les reculs sont presque partout à deux chiffres.

Les Etats-Unis ont régressé fortement (-24,8%) de même que Hong Kong (-17%), l'Italie (-19,1%), le Japon (-14,1%) et Singapour (- 20,7%). Dans certains pays émergents, les revers sont brutaux comme en Russie (-43,6%) et au Mexique (-33,5%). A l'inverse, les Emirats Arabes Unis ont enregistré une belle croissance (&18,3%).

(ap)

Ton opinion