Berne – Expulsé de la ville pour avoir menacé le directeur de la sécurité 
Publié

BerneExpulsé de la ville pour avoir menacé le directeur de la sécurité

La police a trouvé des preuves sur Telegram, de l’attitude à risque d’un coronasceptique. Elle a pris les mesures nécessaires pour qu’il ne participe pas à la manifestation non autorisée qui s’est tenue jeudi soir, à Berne.

Certaines menaces reçues par Reto Nause, directeur de la sécurité, sont très en dessous de la ceinture.

Certaines menaces reçues par Reto Nause, directeur de la sécurité, sont très en dessous de la ceinture.

Franziska Rothenbuehler

Le directeur de la sécurité bernoise, Reto Nause, et sa famille, reçoivent depuis plusieurs semaines des lettres et courriels menaçants provenant de différentes personnes. La police cantonale en a été informée, et a expulsé jeudi, temporairement, de la ville de Berne, un coronasceptique, qui était à l’origine de propos menaçants sur Telegram, relate «Blick». S’il refuse d’obtempérer à l’exclusion, l’argovien sera condamné à une amende. Dès lors, l’homme n’a pas pu participer à la manifestation contre les mesures sanitaires, qui a eu lieu jeudi à Berne.

La vidéo de l’expulsion a fait sensation sur Telegram. On y voit les jambes des deux policiers qui vont transmettre et lire l’ordre d’expulsion temporaire à l’homme concerné. Ils lui expliquent notamment que son attitude menaçante et agressive sur le canal constitue une menace pour la paix et l’ordre public. Indigné, ce dernier se met alors en colère contre l’État Suisse. Les policiers revendiquent alors leur statut de simples messagers, et repartent calmement.

Depuis le début de la pandémie, le nombre de menaces et insultes proférées à l’encontre des autorités suisses ne cesse de croître. A tel point que la situation sécuritaire des personnalités publiques s’est réellement détériorée. En septembre, après l’extension du certificat Covid, Alain Berset avait même fait l’objet de menaces de mort.

(gmo)

Ton opinion

24 commentaires