Saint-Gall: Expulsée à cause d'un délai pas respecté par sa mère
Publié

Saint-GallExpulsée à cause d'un délai pas respecté par sa mère

L'Office des migrations saint-gallois a décidé jeudi de renvoyer Marija Milunovi, âgée de 17 ans, en Serbie. Sa mère n'avait pas déposé à temps sa demande de regroupement familial.

par
jeb/ofu
1 / 8
Marija Milunovic vivait depuis plus de deux ans en Suisse. Durant cette période, elle s'est parfaitement intégrée. Elle devait même commencer un apprentissage à l'hôpital cantonal de Glaris en 2017.

Marija Milunovic vivait depuis plus de deux ans en Suisse. Durant cette période, elle s'est parfaitement intégrée. Elle devait même commencer un apprentissage à l'hôpital cantonal de Glaris en 2017.

DR
Mais les autorités saint-galloises lui ont interdit fin 2016 de commencer la formation parce qu'elle ne disposait pas de l'autorisation de séjour nécessaire.

Mais les autorités saint-galloises lui ont interdit fin 2016 de commencer la formation parce qu'elle ne disposait pas de l'autorisation de séjour nécessaire.

DR
...

...

DR

Elle a appris rapidement l'allemand, joue au FC Balzers et voulait commencer cet été un apprentissage à l'hôpital cantonal de Glaris. Mais malgré tout ça, Marija Milunovi n'a pas pu débuter sa formation parce qu'elle ne disposait pas de l'autorisation de séjour nécessaire. L'Office des migrations saint-gallois a donc décidé jeudi d'expulser l'adolescente de 17 ans dans son pays d'origine: la Serbie.

Selon FM1Today, Marija Milunovi est désespérée puisqu'elle ne sait pas où aller si on la renvoie dans son pays. Les liens avec son père sont très mauvais parce que celui-ci la battait. Avant de venir en Suisse, elle vivait chez sa tante. Mais retourner chez elle n'est pas non plus une option parce qu'elle souffre de dépression.

Pétition lancée

L'adolescente est venue rejoindre sa mère en Suisse, en été 2014. Elle n'a jamais obtenu d'autorisation de séjour parce que sa maman a dépassé les délais prescrits par la loi pour déposer une demande de regroupement familial.

Les habitants de Sargans (SG), localité où vit Marija, ne peuvent pas comprendre la décision de l'Office des migrations d'autant plus que la jeune s'est parfaitement intégrée. Ils ont lancé une pétition et son club de foot a même organisé un match caritatif pour la soutenir. Mais tous ces efforts sont restés vains. On ignore quand l'adolescente sera renvoyée dans son pays.

Ton opinion